• Dans la petite «Kazafleurs» de Natacha
  • Jeux Africain de la Jeunesse : Le Club Maurice commence à prendre forme
  • Esafodaz : Prendre par la main les petits entrepreneurs
  • Un ado accuse un policier de Curepipe de brutalités
  • Vaccin anti-grippe, le «must» pour affronter l’hiver
  • Politique de confidentialité
  • Jean-Philippe Lebon : Moi, Mauricien et militaire dans la Légion étrangère
  • Shotokan : le JKAM passe à la vitesse supérieure
  • Après un jour d’hospitalisation : Un jeune tatoueur succombe à ses blessures
  • Ujwantee Fekna tuée dans une collision à Piton : Ses enfants réclame la vérité sur les circonstances du drame

Opération Casse-Noisette 2 : Révolte animalière, le deuxième

Amateurs d’animaux mignons et révoltés, ce film est pour vous !

Une joyeuse bande de petites boules de poils vont se révolter dans nos salles cette semaine. De quoi faire plaisir aux plus petits en cette période festive.

Aret kokin nou parc ! Bref, vive la révolution dans Opération Casse-Noisette 2 (en VO The Nut Job 2), qui est en toute logique la suite du premier. Loin d’avoir marqué les esprits, le premier fi lm arrivait tout de même à nous tenir en haleine avec ces histoires d’animaux qui organisent un vol de noisettes de grande envergure… du moins si on avait moins de dix ans. C’est un peu la même chose avec cette suite, qui sent la révolution.

 

Les choses commencent, toutefois, un peu mal dans cette réalisation de Cal Brunker (qui a aussi réalisé le méconnu Les Z’évadés de l’espace) : le sous-sol où les animaux gardent les noisettes explosent ! Aïe ! Du coup, nos amis (avec le lapin fou, le toutou aux gros yeux, les rats, et les nouveaux venus : des souris blanches) doivent trouver un autre endroit pour vivre. Ils tombent sur un parc naturel, qu’ils désignent comme l’endroit idéal. Sauf que… le maire de la ville veut le raser pour y mettre un parc d’attraction. Les animaux vont résister… ou presque.

 

On ne va pas aller chercher très loin dans Opération Casse-Noisette 2, les personnages sont mignons, bougent dans tous les sens et il y a un petit gag toutes les 30 secondes. Bref, c’est rythmé et niveau réalisation, c’est coloré tout plein avec plein de fourrure numérique partout.

 

Du divertissement farfelu bien taillé en tout cas pour les plus jeunes d’entre nous. Allez-y si vous cherchez une bonne sortie ciné familiale.