• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Record de Casse : L’ambitieux projet de Clifford Louis

Clifford Louis veut réaliser un exploit que personne d'autre n'a essayé jusqu'ici.

A 45 ans, Clifford Louis souhaite franchir un nouveau palier dans sa vie en établissant un record mondial de la casse et par la même occasion inscrire son nom dans le Guinness Book of Records.  

«Je veux établir un record mondial de la casse», lance Clifford Louis lorsque nous l’avons rencontré un après-midi à son domicile. Le nom de cet habitant de La Caverne, Vacoas, ne vous dit, peut-être, pas grand-chose. En 2003, il avait impressionné les Mauriciens. C’était lors d’une soirée de la casse à Flic-en-Flac. Cette nuit-là, il avait brisé 245 tuiles en 1m5sec. 

 

Depuis, 14 années se sont écoulées et aujourd’hui cet amoureux de sport de combat et de méditation veut se lancer un nouveau défi ou vivre un rêve comme il nous le dit lui-même. Celui d’établir un record mondial de la casse avec un matériau que personne n’a essayé à ce jour. Le mystère est total mais notre bonhomme est bien décidé à aller de l’avant dans ce projet.

 

«Je ne vais rien divulguer pour le moment. C’est une surprise que je dévoilerai au dernier moment. J’ambitionne de réaliser ce projet depuis trois ans et je me suis déjà préparé physiquement et mentalement en ce sens. Maintenant que je suis bien avancé je passe à la deuxième étape qui est de trouver des sponsors afin de pouvoir m’aider à mener à bien cette entreprise», explique celui qui a comme nom de scène Maître Louis Lambert.

 

Notre interlocuteur avance qu’il n’a pas encore finalisé de date pour la réalisation de ce spectacle. Il préfère d’abord trouver les soutiens nécessaires pour financer les matériaux qu’il utilisera durant la soirée avant de fixer l’échéance. Ce sera soit en décembre de cette année ou janvier prochain. Et il a besoin de trouver un montant de Rs 300 000, estime Clifford Louis. 

 

Après avoir réalisé son rêve à 29 ans, cette ceinture noire de karaté qui a découvert la casse à travers ce sport souhaite aujourd’hui pousser la barre un peu plus loin. Son but, se faire un nom dans le milieu professionnel et par la même occasion inscrire son nom dans le Guinness Book of Records.

 

«J’ai envie de faire quelque chose de plus dur et qui sera unique en son genre. C’est ce qui me motive. En même temps ce défi me permettra de franchir un nouveau palier dans ma vie et par la même occasion relancer ma carrière», avance celui qui ambitionne à son tour de former des jeunes à la casse. «J’ai déjà reçu des propositions», souligne-t-il. 

 

A 45 ans, Clifford Louis sait qu’il n’a plus beaucoup de temps pour accomplir ce rêve. Même s’il avance être en parfaite condition pour relever ce nouveau défi, il sait aussi que le temps lui est compté. «Je sais que je suis capable. Je bosse très dur pour cela et je fais aussi beaucoup de méditation pour me mettre en condition. Mais il ne faut pas non plus trop tarder car l’âge ne vous attend pas et j’aimerais bien marquer une nouvelle fois les esprits», conclut le Vacoasien. 

 

Un pari osé mais qui pourrait bien nous surprendre s’il va jusqu’au bout.