• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Journée mondiale du diabète : Mobilisons-nous contre une maladie qui gagne du terrain

Le personnel de l’hôpital de Souillac, des ONG et des habitants de la localité, entre autres, ont marché pour lutter contre le diabète.

Dans le sillage de la Journée mondiale du diabète, plusieurs activités ont été organisées afin de promouvoir la conscientisation à l’échelle nationale. Ce mal silencieux qui touche environ 250 000 Mauriciens est en constante augmentation. D’où, les campagnes de sensibilisation pour contrer ce fléau.

«Agissons aujourd’hui pour changer demain !» Ce slogan veut tout dire en ces temps où le combat contre le diabète doit être une priorité. Car c’est une maladie qui n’arrête pas de faire des ravages à Maurice comme ailleurs dans le monde. C’était aussi le slogan de la marche qui s’est tenue le jeudi 16 novembre à Souillac dans le sillage de la Journée internationale du diabète, observée le 14 novembre. 

 

«À travers cette initiative, nous voulons montrer notre volonté d’être à la disposition des diabétiques. Car la marche est bénéfique pour un diabétique et aide à lutter contre les complications liées au diabète, comme le stress, le cholestérol et la haute pression artérielle», souligne le Dr Yaasir Ozeer, diabétologue et Acting Officer-In Charge du Centre des diabétiques de Souillac. Plusieurs personnels de l’hôpital de Souillac, des ONG telles qu’APSA et T1 Diams, des membres de la Women Empowerment Foundation et des habitants de la localité s’étaient mobilisés pour marcher afin de lutter contre le diabète.

 

Le Dr Agarwal’s Eye Hospital, en collaboration avec le  Lions Club d’ébène et la municipalité de Quatre-Bornes, a, lui, organisé une journée de sensibilisation le 12 novembre sur l’hyperglycémie. Une centaine de cyclistes ont quitté St-Pierre pour rejoindre les locaux de l’établissement à ébène où de nombreuses personnes ont pu se faire dépister et effectuer des contrôles des yeux mis à leur disposition gratuitement par la clinique spécialisée.

 

Car diabète et santé des yeux sont étroitement liés. Les spécialistes de l’hôpital soulignent que l’hyperglycémie peut entraîner des complications avec des risques d’hémorragie et la prolifération de nouveaux vaisseaux peut causer une cécité. «Nous avons à cœur la santé des Mauriciens, notamment des Quatre-bornais. La prévention des rétinopathies diabétiques fait partie des priorités de santé publique d’où l’intérêt de sensibiliser les habitants sur les risques liés à cette maladie», explique Soolekha Jepaul Raddhoa, mairesse de Quatre-Bornes.

 

Quel que soit le type de diabète, l’augmentation du taux de sucre dans le sang s’accompagne de lésions diverses. «Les lésions de la rétine causées par le diabète peuvent rendre aveugles les patients. Le diabète est ainsi la première cause de cécité chez les personnes de moins de 50 ans. Il est donc très important de faire des dépistages, car un diabétique a plus de risques d’avoir des problèmes liés aux yeux. Le plus tôt un patient prend conscience de son état, le mieux il pourra surveiller sa santé et éviter des complications liées au diabète», conclut le Dr Rameez Hussain, ophtalmologue au Dr Agarwal’s Eye Hospital.