• «Non» aux accords de pêche : au nom des baleines, des dauphins, des thons
  • Harry Mootoosamy : L’as des portraits
  • Championnat de Maurice Snooker : Une première nationale pour Salman Moosa
  • Vanessa Lindor, le spa de ses rêves
  • Menace de déportation | Arnaud Poulay : «Ce n’est pas mon combat mais celui de tous les Agaléens»
  • Appel à l’aide : Pour que Shahana puisse entendre…
  • Accident fatal : Un septuagénaire succombe à ses blessures après une collision
  • Anjanita Mahadoo : Son rêve américain
  • Wilfried N’Sondé : littérature, esclavage et jeunesse
  • Trail – Gaël Aliphon : Un Mauricien sur le Mont Blanc

American Assassin : le jeune et le vieux flingueur

Les mains sur le revolver. Bref, un jeune agent et son mentor contre l’ennemi. C’est ce que nous propose American Assassin avec son histoire d’une jeune recrue (le beau gosse de la série Teen Wolf : Dylan O’Brien) de la CIA qui va suivre un entraînement intense avec un ancien super agent (le très présent Michael Keaton). Ensemble, ils vont devoir lutter contre Ghost, un mystérieux criminel qui menace de plonger le monde dans une nouvelle guerre nucléaire. 

 

Adaptation de la série de livres de l’écrivain Vince Flynn, centrés sur le personnage de Mitch Rapp, American Assassin ressemble beaucoup au film Jason Bourne. Avec tout d’abord une intrigue qui se veut complexe se déroulant aux quatre coins du monde, une action filmée nerveusement avec tout ce qu’il faut d’explosions et de combats mano à mano des plus excités et violents. Enfin, une recette qui a fait ses preuves et qui ne change pas ! Rien de bien mémorable et nouveau donc, mais assez pour satisfaire les amateurs du genre et du duo d’acteurs.