• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Kimberline Marchais : Comme dans un conte de fées…

À découvrir le petit monde de Kimberline sur la page Facebook Les calèches du paradis.

À événement exceptionnel, moyen de locomotion exceptionnel. Et si pour une occasion particulière vous vous imaginiez dans la peau d’un prince et d’une princesse. Bercés par les bruits des sabots, à vous une petite balade à bord de calèches pas comme les autres…

Il était une fois… le temps d’un joli rêve. Car, il lui suffit d’un petit coup de baguette magique, d’un peu de poudre de perlimpinpin, de poussière d’ange et de perles de rosée pour réveiller le prince et la princesse qui sommeillent en vous. Un zeste de fantaisie, un soupçon de magie, un brin de féérie… et vous voilà prêts à être de véritables héros d’un magnifique conte de fées. 

 

C’est comme ça dans le petit monde de Kimberline Marchais. Il y a de l’amour mais surtout du romantisme. Et c’est grâce à ses chevaux et ses calèches qui semblent sortir tout droit d’une belle  histoire, que la jeune femme propose de rendre encore plus beau le jour J des futurs mariés. Mais pas que ! Parce qu’avec ses calèches, la jeune femme permet à qui le veut, de faire une petite balade bercée par le bruit des sabots dans un de ses trois calèches pour une promenade personnalisée, le temps d'un mariage, d’un anniversaire ou autre événement. 

 

«Tout a commencé quand j’ai décidé de suivre mes parents à Maurice. Pour vivre cette nouvelle aventure, il était hors de question pour moi de laisser mes cinq chevaux en France»,nous confie Kimberline. C’est ainsi que toute la petite famille... sans oublier ses fidèles compagnons qu’elle considère davantage comme ses «bébés», que la jeune femme s’installe dans l’île. Épaulée par ses proches – car c’est une entreprise familiale – la jeune femme, une amoureuse des chevaux depuis toujours, aujourd’hui monitrice d’équitation, décide très vite de mettre sa passion au service des Mauriciens. 

 

«Mes bébés»

 

C’est ainsi qu’avec Cara, Fée, Angel ou encore Spartane, entre autres, elle lance Les calèches du paradis qui propose une nouvelle façon de se promener, le temps d’un moment particulier tout en savourant un instant unique et inoubliable. Dociles, élégants et majestueux, les «bébés» de Kimberline ne laissent personne insensible. 

 

«Mes chevaux sont des espèces rares, dont le Irish Cob, mais j’ai aussi quatre percherons d’Afrique du Sud que je suis la seule à posséder à Maurice»,poursuit celle qui lors de chaque événement s’improvise cochère pour mener à bon port ceux qui embarquent à bord de ses calèches. Ces moyens de locomotion invitent à l’évasion,  notamment celui qui a la forme d'une citrouille et qui rappelle le fameux carrosse de Cendrillon. 

 

Attelé en simple et conduit par une meneuse professionnel, la calèche assure une balade remplie d'émotion et de plaisir : «Nos chevaux sont dressés pour se balader en toute sérénité et sécurité même quand il y a de la circulation. Nous avons assuré, il y a une semaine, notre première prestation pour un mariage sur la route côtière de Grand-Baie. Tout s’est très bien passé.» 

 

La rareté et le romantisme de ce transport sans pareil, assure aussi une animation pour tous : «Mise à part les mariés qui ne passent pas inaperçus lorsqu’ils débarquent dans les calèches, les invités peuvent aussi profiter en se faisant notamment photographier avec nos différents véhicules hippomobiles.»Si les chevaux sont plus impliqués dans les événements comme les mariages, Kimberline soutient que la présence apaisante des chevaux, peut aussi aider d'un point de vue thérapeutique. 

 

Puisqu’il est difficile de résister à ces carrosses princiers qui semblent sortir tout droit d’un conte de fées…