• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Allan Kartel : Le fabuleux parcours d’un passionné d’image

Il a tout plaqué pour mettre ses compétences au service des talents mauriciens.

Le jeune homme a quitté la France, où il est né, pour exercer sa passion, son métier, à Maurice, d’où sont originaires ses parents. Il nous raconte son parcours pas toujours facile.

Natty Gong, Mr Love, The Prophecy et plus récemment Jason Heerah et Laura Beg. Allan Peerally, plus connu sous le nom d’Allan Kartel, a eu l’occasion de travailler avec de nombreux chanteurs locaux depuis qu’il s’est installé à Maurice, il y a un peu plus d’un an. Au moment où sa carrière prenait l’ascenseur en France, le jeune homme de 25 ans a décidé de tout plaquer pour mettre ses compétences en photographie et vidéographie au service des artistes mauriciens. 

 

En posant leurs valises dans l’île, Allan, né en France de parents mauriciens, et sa petite amie partent de rien. «Même si j’avais des connaissances, des amis et de la famille ici, c’était difficile pour moi de démarrer.» Mais à force d’ambition et de persévérance, le jeune homme parvient à faire de sa passion son métier. Une passion qui est née alors qu’il était en vacances à Maurice en 2009. «Mon beau-frère avait un appareil photo et m’a simplement demandé de prendre une photo de famille. Ce fut le déclic. Vu que je n’avais aucun projet sur le plan scolaire, quand je suis rentré, et qu’on m’a demandé ce que je voulais faire, j’ai parlé de photographie.»

 

Malheureusement, il n’est accepté dans aucune des écoles professionnelles où il postule en France. «Cette déception m’a poussé à abandonner mes études à l’âge de 17 ans.» Allan se jette alors dans l’aventure en free-lance. «Au début, c’était juste une passion. Mais au fur et à mesure que je progressais, j’ai commencé à tarifer mes services. Je faisais les mariages, les photos de mode, tout ce qui touchait à la photographie. C’est avec cet argent que je me suis payé mes premiers matériels. Au bout de trois ans, cela m’a mené vers la vidéo.»

 

Un million de vues

 

Une fois à Maurice, il commence par ajouter quelques personnes sur Facebook pour se faire connaître. Mais c’est sa rencontre avec Ben Giro, alias Natty Gong, qui sera le déclic. «Il m’a approché et je lui ai proposé une petite séance photo. Quand nous avons publié les photos, ça a pas mal marché et j’ai commencé à avoir une clientèle. Sachant qu’il a pas mal de personnes qui le suivent sur les réseaux.»

 

S’ensuit l’enregistrement de la vidéo Bat dan la tet, avec le chanteur et Manna’C. «À partir de ce jour-là, je suis devenu leur manager et nous avons enchaîné avec Pie dan lo. J’ai produit le clip et nous avons atteint un million de vues en seulement deux mois.» Suivant ce succès, les propositions pour collaborer avec d’autres artistes locaux affluent. En ce moment, Allan Kartel travaille avec le chanteur Jason Heerah qui vient de sortir un nouvel opus. «Je lui ai fait sa pochette d’album et je suis en ce moment même en train de produire son clip pour la chanson Leveavec Laura Beg.»

 

Si Allan, qui compte parmi ses collaborations des rappeurs comme Rim’K du 113, Smoker, Despo Rutti, Green Money, KPoint et plusieurs artistes indépendants, est fier du chemin qu’il a parcouru, il ne compte pas s’arrêter là. Le jeune homme espère, avec sa petite amie, monter une agence de photographie et de vidéographie. 

 

Mais pour l’heure, ceux qui souhaitent solliciter ses services peuvent le contacter sur Facebook (Allan Kartel), par mail (allankartelart@gmail.com) ou sur le 5706 3906. Et ainsi découvrir son talent de photographe et vidéographe.