• Grand Prix Historique de Monaco 2018 : Les Mauriciens de MFT Racing de la course
  • Elle enterre ses deux filles et son petit-fils en deux mois : La terrible tragédie d’une mère
  • Candidate à l’élection du comité central mauve | Joanna Bérenger : «Le MMM ne peut être légué à qui que ce soit !»
  • Tennis de Table | Patrick Sahajasein : Ryan, mon fils, mon champion
  • Kusraj Lutchigadoo : Zoom sur l’homme derrière l’escapade du Vacoas Detention Centre
  • Holdem Healthcare : Un centre médical familial à votre service
  • Fête des Mères : Mamans solos et heureuses
  • Hippisme 9e journée | Lee’s Star s’offre une victoire de Groupe
  • Pierre Lapin : Les animaux à l’assaut
  • Red Sparrow : Joli moineau habite nid vide

Mise sur pied d’une salle multi-sensorielle : la MCB apporte son soutien aux enfants malentendants

Alain Law Min, Chief Executive Officer de la MCB, entouré de quelques enfants et du personnel de l’APDA.

Elle «joue pleinement son rôle de partenaire de la société mauricienne». La MCB Forward Foundation (MCBFF) a apporté son soutien financier à l’Association des Parents de Déficients Auditifs (APDA) pour la mise sur pied d’une salle multi-sensorielle. Le lancement s’est fait le mardi 31 octobre. 

 

L’APDA est derrière la création du HEAR Institute et l’introduction du langage des signes à  Maurice. Depuis 2016, elle subvient aux besoins éducatifs d’enfants souffrant de déficiences en communication et de carences scolaires. 

 

En investissant dans la mise sur pied d’une multi-sensory room, au coût de Rs 690 000, la MCBFF veut avant tout investir dans le développement des  déficients auditifs, de même que ceux souffrant de communication and learning disabilities. «Ce sont des citoyens de Maurice et ils ont leur place dans notre société», souligne Alain Law Min, Chief Executive Officer de la MCB.«Nous sommes aussi conscients du rôle de premier plan des éducateurs spécialisés, des thérapeutes et du psychologue dans le développement et le progrès des déficients auditifs. C’est pour cela que nous nous assurons que toutes ces personnes, cruciales à l’APDA, puissent exercer leur métier en toute sérénité.»

 

Alors la MCBFF, qui dit prôner l’épanouissement égal de tout un chacun, a décidé de soutenir des associations comme l’APDA.