• Imteaz Rujab mortellement agressé en allant défendre sa cousine : Farzanah Bhukoo, au centre du drame, raconte l’horreur
  • Elle se hisse parmi les 12 finalistes de Miss World | Anne Murielle Ravina : «Le soutien des Mauriciens a été mon monteur»
  • Ligue des champions (6e journée) : Liverpool joue sa survie
  • Jacqueline Dalais : son «Feuilleté d’une vie» à savourer
  • Compensation salariale : les syndicats résignés, le patronat contrarié
  • Le bon sens de Bérenger
  • Laurence Camarasa : Vamos à la playa… du R. Beach Club !
  • Sortie de route mortelle pour Mario Ratna
  • Festival Kreol | Gustave de Commarmond des Seychelles : son rêve des îles unies
  • Colour for Change : Les nouvelles couleurs de Roche-Bois

Jigsaw : et de huit !

Des jeunes en mauvaises positions et des flics au programme.

Encore des puzzleset des cadavres. Voici le huitième Saw, intitulé Jigsaw ! Au programme : des meurtres qui ressemblent à ceux de Jigsaw, tueur qui a sévi dans les sept premiers avant de trépasser. C’est donc un autre assassin qui sévit ? À la police de découvrir le fond de cette sombre machination. 

 

Le duo de réalisateurs, les frères australiens Peter et Michael Spierig, sont bien rodés dans le cinéma sanglant pour avoir réalisé des films de morts-vivants (Undead) et de vampires (Daybreakers, avec Ethan Hawke et Willem Dafoe).  Mais on se demande ce qu’un nouveau film Saw peut apporter de plus à une saga qui n’existe que pour les recettes commerciales parées pour une sortie aux alentours d’Halloween, avec une formule qui ne change pas. 

 

N’empêche, les fans peu exigeants des pièges sanglants de la franchise y trouveront leur compte, au détriment d’une qualité discutable.