• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Géraldine Louison : Une créatrice de bijoux pleine de fantaisie

La mère de famille crée ses bijoux sur commande. Les modèles sont d’ailleurs visibles sur sa page Facebook Bijoux Craquantes.

Tourner du crochet en bijoux ? Géraldine Louison sait faire. Inspirée par la tendance africaine, cette mère de famille propose des créoles différentes des autres. Son rêve ? Pouvoir avoir un atelier et un magasin pour fabriquer ses produits.

Un fil qui s’enroule délicatement autour du fer, qui resserre avec souplesse la boucle avant de faire un nœud et de former une maille. Géraldine Louison s’arrête et recommence pour faire de jolies boucles d’oreilles en crochet. Cela fait plusieurs années que cette mère de famille fabrique ce type de bijoux. Une passion qui a commencé dès l’enfance lorsque sa mère lui apprenait, à elle et à ses sœurs, à faire du crochet. Depuis deux ans, elle en a fait son métier. 

 

Elle, qui a toujours adoré les bijoux, a donc commencé à en fabriquer. «Mes cousines et mes amies ont tout de suite aimé. Petit à petit, j’ai commencé à en faire pour les autres et je n’ai pas arrêté depuis.» Ainsi, depuis deux ans, Géraldine Louison, 41 ans, s’occupe pleinement de Bijoux Craquantes. Pour se mettre à la page, elle a pris quelques cours d’entrepreneuriat au centre communautaire de sa localité avant de se jeter à l’eau. «Je n’avais aucune notion de comment gérer une affaire, il m’a fallu apprendre. J’ai suivi des formations qui parlaient de gestion et de marketing pour pouvoir faire les choses bien.»

 

Un choix, confie cette maman de deux enfants, qui s’est imposé à elle après plusieurs années dans le secteur de l’hôtellerie. «L’hôtel où je travaillais a fermé ses portes et je me suis retrouvée sans emploi. Comme je suis veuve, il me fallait trouver un métier, quelque chose pour pouvoir prendre soin de ma famille.» Si la création de bijoux était jusque-là un passe-temps, elle deviendra par la force des choses son gagne-pain. Son bijou de prédilection ? Des créoles crochetées aux allures africaines ou indiennes, dépendant du choix de la cliente. Les anneaux se présentent avec plusieurs mailles et couleurs, suivant la demande et la tendance. 

 

Outre les crochets, Géraldine Louison fabrique des colliers, bagues, chaînes de cheville, bijoux de pieds en fil d’aluminium et avec des billes. «Je travaille sur commande mais je m’inspire aussi de la tendance du moment pour trouver de nouveaux modèles.» Cependant, gérer son affaire et essayer de la faire marcher tout en s’occupant de sa famille est compliqué. Mais la mère de famille a beaucoup d’amour, de passion et de patience pour ce qu’elle fait. 

 

Afin de diversifier ses activités, Géraldine Louison propose également, depuis peu, des cosmétiques mais son rêve reste le même. «Je souhaite un jour avoir mon propre magasin et un petit atelier pour pouvoir créer et accueillir des femmes qui, comme moi, sont seules et doivent se débrouiller.»

 

Un beau projet qu’elle espère un jour réaliser.