• Kaviraj Pather : «Les jeunes ont un rôle-clé à jouer dans le nouveau souffle que requiert notre pays»
  • Entraîneur d’athlétisme au Canada : La «sucess story» de Thiadeeren Ponambalum
  • Elle restitue 79 boulettes d’héroïne : les complices de la passeuse Sud-Africaine recherchés
  • Une adolescente perd son combat contre la leucémie : Le cri de douleur et de révolte des proches de Shristi, 15 ans
  • Hippisme 29e journée | Horse Guards démarre en trombe !
  • Astrid Nelsia : Un visage de la télé-réalité française sous le soleil mauricien
  • Rentrée parlementaire : l’opposition face à ses enjeux
  • Johnny Clegg : «Ma motivation est celle du partage»
  • Des dates démocratiques !
  • Un «Venom» galimatias

Ashley Juddoo : passion platines

Nom :Ashley DJ. Mission : ambianceur de soirée. Son rôle principal : faire danser les amateurs de bonnes vibes dans les soirées et autres événements. Atout : c'est un véritable juke-box à lui tout seul. C'est comme cela qu'Ashley Juddoo se définit. Âgé de 27 ans, ce jeune Mauricien, originaire de Dubreuil, s’est installé à Milan en 2006. Là-bas, le jeune homme cultive sa passion pour le deejaying à travers lequel il se forge, avance et se nourrit. 

 

Jeune homme bien de son temps, Ashley aime la musique, les sons qui déménagent et les boîtes de nuit.  «J'aime depuis toujours cette forme d'art et j'ai été particulièrement influencé et surtout inspiré par mon père qui allait jouer à l'époque dans les mariages», confie notre interlocuteur qui est aussi un véritable mordu du ballon rond. Et entre les deux, si son coeur balance, c'est toujours la musique qui arrive à le faire s'évader : «J'ai commencé ma carrière en 2007. J'ai principalement tourné dans des soirées mauriciennes mais également dans un club italien qui s'appelle Shocking.»

 

Et au fil des années et à force de toujours s'améliorer, Ashley DJ – son nom de scène – s'est bâti une solide réputation. DJ touche-à-tout, curieux et avide de nouvelles expériences créatives, c'est fort de son cheminement et de son talent qu'il est devenu un visage et surtout un talent connu de l'univers de la nuit mauricienne en Italie. Et aujourd'hui, le jeune homme est à l'image de sa musique, «dynamique et festif», comme il a l´habitude de la définir.

 

À la table de mixage, il excelle, fait danser la nuit et fait la chasse aux dernières tendances musicales pour proposer des sons qui claquent et des mélodies qui envoûtent, le tout mêlé à son énergie contagieuse et incontrôlable. Enchaînant les «birthday parties», étant aussi Guest DJ dans des events comme à la dernière Catania Beach Party. Le jeune homme, qui a aussi été invité à jouer à Rome, est à l'affiche d'événements alignant des artistes locaux comme Alain Ramanisum, Clarel Armel ou encore Nitish Joganah.

 

Pour lui, un bon DJ est celui qui «sait innover», «performer» mais qui est aussi à l'écoute de son public : «Le pari est aussi relevé lorsqu'on arrive à surprendre les gens mais surtout à les faire danser en distillant savamment les styles.»

 

Une salle réception et des personnes affichant des smiles et qui s'amusent : il n'en faut pas plus pour qu'Ashler DJ se sente bien. Installé derrière ses platines avec le casque vissé sur la tête, la sono à fond et de la bonne musique, il est comme transporté dans un autre monde. Car, à jamais pour lui, la musique – en ce moment son tube préféré, c'est Température de Boyzini – est d'abord un coup de cœur. Mais aussi et surtout, précise-t-il, un partage, une invitation au voyage, une passion dévorante.