• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Nishi Singh, Mrs India Worldwide Mauritius : Une première dauphine internationale au top

Elle n’a pas eu de mal à briller lors de ses différents passages sur le catwalk.

C’est l’histoire d’une jeune femme qui avait un rêve. En décrochant la couronne de Mrs India Worldwide Mauritius, elle pensait avoir tout connu, sauf que la voilà couronnée 1st runner-up de la finale internationale du concours Mrs India Worldwide….  Elle nous confie son bonheur !

Difficile pour elle de cacher sa joie. Son visage (via video call) irradie de bonheur, sa voix déborde de bonne humeur. Il est un peu plus de minuit à Maurice le jeudi 12 octobre, lorsqu’au même moment, Nishi Singh, que nous contactons de New York, savoure un doux soleil. Le décalage horaire oblige, c’est le créneau que la jeune femme a trouvé pour nous conter la belle aventure qu’elle est en train de vivre. «C’est quelque chose de magique !» lâche-t-elle de son petit nuage de bonheur duquel elle ne descend plus depuis le samedi 7 octobre. Avec une excitation presque contagieuse, elle se souvient parfaitement de chaque instant de son petit moment de gloire. 

 

Il y a eu le silence, le suspense et ces quelques secondes durant lesquelles son cœur a battu la chamade… Puis, il y a eu l’explosion : des lumières, des cris, de… l’émotion. C’est son nom qui résonne : «The 1st runner-up of Mrs India Worldwide 2017 is Nishi Singh !» C’était un moment intense, confie la jeune femme. C’est sous les crépitements des flashes des photographes et les applaudissements nourris d’une assistance emballée que la Mauricienne est couronnée : «Je n’ai pas eu le titre suprême mais j’estime que c’est une belle place.»

 

Dans son cœur : une grande satisfaction mais aussi de la fierté : «J’ai été d’abord surprise, puis petit à petit, j’ai réalisé ce qui venait de se passer. Être Mrs India Worldwide Mauritiusest, certes, une grande responsabilité mais être la première dauphine de Mrs India Worldwide 2017, c’est franchir une autre étape.»Car depuis, Nishi Singh, 32 ans, mesure toute la portée de son sacre : «Je me dis que j’ai pu décrocher un podium dans un concours international. Par cela, je fais briller les couleurs de Maurice.»Et c’est pour elle la plus belle des récompenses : «Grâce à cette expérience, j’ai pu côtoyer des candidates venant de plusieurs pays. À chaque fois que je le pouvais, j’ai fait en sorte de parler de mon pays, ce paradis, mais aussi de sa rainbow nation.»

 

Si elle rentre au pays (à l’heure où nous mettions sous presse, il était prévu qu’elle soit accueillie le samedi 14 octobre avec les honneurs) la tête remplie de belles choses, Nishi Singh dit surtout avoir beaucoup appris ces dernières semaines : «J’ai toujours aimé tout ce qui touche de près ou de loin au monde du modelling. J’ai eu quelques expériences et en participant au concours Mrs India Worldwide Mauritius, je me suis forgée davantage.» Cette habitante de Quatre-Bornes, employée de la Barclays Bank, a notamment eu l’occasion de poser pour le magazine Wedding Mag sous la direction de Meera Ramchurn, et a pu compter sur les conseils et le soutien d’un de ses amis, mannequin professionnel, Shameer Abdul Raman, qui a toujours cru en elle. 

 

La bataille

 

Graduée en sociologie, cette ex-employée de la National Empowerment Foundation, qui a jadis exercé comme infirmière, se dit aussi très spirituelle et a définitivement ancrée en elle  le goût du social. L’engagement de l’organisation Mrs India Worldwide Mauritius avec la CANMA (Cancer Association of Mauritius) pour combattre le cancer, est d’ailleurs une source de motivation qui l’a poussée à se donner davantage : «C’est une cause qui me tient à cœur et j’ai pris beaucoup de plaisir à cheminer avec l’ONG.» 

 

Avec son titre de première dauphine décroché à la finale internationale de Mrs India Worldwide, Nishi Singh est plus que jamais déterminée à aller jusqu’au bout de sa mission d’ambassadrice de Maurice : «Je me sens comme portée et je suis vraiment gonflée à bloc pour être une bonne représentante de mon pays.»La lutte contre le cancer sera également un de ses chevaux de bataille. Et pour mener à bien toutes ses obligations, Nishi, une grande amatrice de danse, est confiante que tous ceux qui ont cru en elle, «l’organisation de Mrs India Worldwide Mauritius, l’association CANMA»,sa famille, son entourage, ses proches, ses coaches, ses sponsors et son époux, l’aideront dans sa tâche. 

 

«Je l’ai vu se donner semaine après semaine, que ce soit à travers les répétitions ou les sessions de coaching, de gym, ses cours de danse, son boulot et son rôle d’épouse. Elle mérite tout ce qui lui arrive. Elle ne fait que récolter le fruit de ses efforts et de son travail, et je suis sûr qu’elle s’attellera à sa nouvelle mission de faire briller Maurice. Ce n’est pas fréquent que Maurice figure sur un podium dans un concours de beauté et Nishi a tout fait pour faire honneur à notre petite île»,confie Khemraj Khundoo, marié à Nishi depuis 10 ansetSurveyor Technician au sein de Gexmi Group. 

 

C’est à distance que cet heureux époux a suivi le parcours de son épouse à New York : la statue de la liberté, Times Square, entre autres : «On se parle tous les jours. Elle m’a raconté son émerveillement de découvrir un si beau pays, sans oublier les différentes activités dans lesquelles elle a été impliquée. C’est en larmes qu’elle m’a annoncé qu’elle était la première dauphine de Mrs India Worldwide.»  

 

Depuis, lui aussi ne peut s’empêcher de partager le nouveau bonheur de son épouse qui, telle une étoile, a brillé de mille feux dans le ciel de New York… le temps d’un concours international. 

 


 

Le charme indien célébré

 

C’est la candidate des États-Unis, Sarita Pattnaik, qui est arrivée tout en haut du podium à l’issue d’une soirée haute en couleur, le samedi 7 octobre, à New Jersey. Le concours est organisé par IFC, basé à New York City, qui organise Miss India Worldwide depuis 1980.