• Adi Teelock : «Dans 30 ans, nous allons perdre environ 15 % des plages»
  • Comment garder la forme en été
  • Judo News : La bande à Baptiste Leroy au Sénégal
  • Wendi Madré ou les doigts de fée d’une créatrice
  • Shad, un an et demi, hospitalisé suite à une chute dans les escaliers | Ses parents : «Nous voulons des réponses…»
  • Anishta Seesurrun : au nom de ma sœur Kerina
  • Il est admis à l’hôpital de Candos depuis 16 mois : Le long calvaire du petit Shishaan à l’unité des grands brûlés
  • Metro Express : sur les rails du mécontentement
  • Et si on était Vincent Duvergé…
  • «Busy B» à Flacq : L’appel de l’Est de Béatrice Bijoux Bellepeau

En attendant Porlwi by Nature

Une volonté d’être à l’écoute des artistes, des habitants, des festivaliers et des partenaires. C’est le moteur du festival de culture contemporaine qui revient cette année sous l’appellation Porlwi by Nature. Avec une approche plus organique et des nouveaux lieux à travers des îlots artistiques (le Caudan, le Grenier et ses alentours, et à la Citadelle) interconnectés par une rue piétonne… pour plus de surprises. Le coup d’envoi de cette troisième édition, qui transforme Port-Louis en une grande fête, sera donné le 29 novembre. Cette fois, les festivités s’étaleront sur cinq soirs avec une riche programmation. 

 

«Nous avons entamé une réflexion artistique avec comme point d’orgue la nature, source de notre bien-être et indispensable à notre survie. Si les précédentes éditions proposaient des sites de lumière époustouflants,Porlwi by Naturese pare, lui, d’un concept unique en transformant des endroits emblématiques de la capitale en îlots artistiques où nous retrouverons l’ADN du festival : des installations de lumières, de la musique, des performances, des expositions, de la gastronomie mauricienne et de l’art. Porlwiest une plateforme d’expression artistique et culturelle se destinant à mettre en valeur le patrimoine et la richesse créative du pays», explique Tessa de Chalain, responsable Communication du collectif Porlwi. 

 

Le nouveau concept séduit déjà les artistes locaux et internationaux. Cette troisième édition a reçu un nombre record d’inscriptions, 170 dossiers au total, dont 60 dossiers de 12 pays différents provenant d’architectes, de paysagistes et d’artistes multidisciplinaires.