• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Mauritius Cinema Week : l’île, terre de stars…

Emmanuelle Béart sous le soleil de l’hôtel Royal Palm.

Le festival de cinéma, dans le cadre des 50 ans d’indépendance de l’île, prend fin aujourd’hui. Les stars reprennent l’avion et les projections gratuites de films continuent. Durant leur séjour, certaines de ces personnalités ont fait ressortir les bienfaits d’un tel festival.

Elles avancent, avec leurs lunettes de soleil, accessoire incontournable d’une visite en pays tropical. À l’aéroport, à l’hôtel, les stars de la Mauritius Cinema Week débarquent. Un festival de cinéma organisé par plusieurs stakeholders (divers ministères, la MTPA, le Board of Investment) dans le cadre de nos 50 ans d’indépendance. Au menu, plusieurs projections gratuites sur le thème de la liberté dans les salles de l’île, des master class sur les aspects techniques de la réalisation de films et des soirées glam.  

 

Assez de papotage. Touchons au rêve, au cinéma, aux célébrités. La première venue est Rani Mukherjee. L’actrice animera une master class sur les défis d’être actrice dans le cinéma actuel. «Un festival comme celui-ci permet une meilleure interaction avec le public via, par exemple, les master class. C’est une opportunité à saisir, pour l’amour de mes fans», confie-t-elle dès son arrivée.En plus, son fameux film Black, aux côtés de Big B, sera projeté. 

 

Rani Mukherjee, rayonnante avec ses lunettes de soleil.

 

De l’Orient à l’Occident, il n’y a qu’un pas. La majestueuse actrice française Emmanuelle Béart ne quitte pas non plus ses lunettes de soleil. À l’hôtel Royal Palm, où elle a rencontré la presse, l’actrice, dont les films Les yeux jaunes des crocodiles et Un cœur en hiver, sont au programme du festival, s’exclame : «Il n’y a pas assez de diversité pour les films projetés à l’île Maurice.» N’empêche, comme les autres, la belle, qui a été révélée dans Manon des Sources, a côtoyé Tom Cruise dans Mission Impossible et a étémembre du jury du Festival de Cannes en 2004,«s’intéresse aux jeunes talents mauriciens. C’est l’un des aspects les plus intéressants d’un tel festival».  

 

La réalisatrice Amma Asante et l’actrice Sthandiwe Kgoroge.

 

Lors de la cérémonie d’ouverture, au Château Labourdonnais, on n’a pas vu Rani mais il y avait d’autres personnalités du cinéma. Notamment S. S. Rajamouli, le metteur en scène des deux incontournables blockbusters Baahubali, qui «fait de nouvelles rencontres, en plus de découvrir un nouveau pays». Plus loin, la réalisatrice britannique Amma Asante (Belle, A United Kingdom) confie que le festival est «une occasion de dénicher de nouveaux talents».  

 

Sinon, vous avez des projections prévues aujourd’hui dans plusieurs salles de l’île. Des films venant de partout (Maurice, Inde, USA), dont certains sont très populaires. Entrée gratuite en plus ! 

 

Les projections de ce dimanche

MCiné de Trianon : 

11 heures : Baahubali : The Beginning

14 heures : Baahubail : The Conclusion

17h30 : 12 years a slave 

 

MCiné de Flacq :

11 heures : Rang de Basanti

14 heures : Jack Strong 

17h30 : Partition 1947

 

Novelty (Curepipe) : 

17h30 : Zoo Keeper’s Wife

 

Ciné Metropolitan (Rose-Belle) :

13h30 : Black 

 

Ciné City (Port-Louis) :

11h : Queen of Katwe 

17h30 : Les Enfants de Troumaron

 

Star Bagatelle : 

11h : Queen of Katwe

14h : The Zoo Keeper’s Wife

17h30 : Les yeux jaunes des crocodiles

 

Star La Croisette : 

11h : Lonbraz Kann

14h : Mandela : Long Walk to freedom

17h30 : Loving