• «L’entraide et la solidarité»
  • Jano Couacaud plonge dans le grand bleu
  • Foot en Afrique : Nos arbitres sur le front
  • AfriEDX, la start-up qui monte et gagne
  • VS Home : histoire d’amour et de maison
  • Moka’mwad : À la découverte d’un collectif citoyen
  • Sailendrasing Heeralaul meurt électrocuté lors d’une partie de pêche
  • Goûte à Tout : Une émission «siro disik»
  • Zwe nou lamizik veut «Kraze»
  • Jay Bhunjun Memorial Challenge Cup : AS Malherbes fait un malheur

Hiver : plan d’attaque pour soigner sa peau

L’hydratation est  incontournable pour avoir une peau en parfaite santé.

Durant la saison froide, notre épiderme, soumise à rude épreuve, voit rouge, tiraille et s’assèche. Mais en changeant quelques habitudes, on peut s’offrir une peau éclatante et douce durant tout l’hiver. Découvrez avec le Dr Gitanjali Petkar, dermatologue au Centre international de développement pharmaceutique (CIDP), les bons gestes à adopter.

Elle souffre énormément. La peau est quotidiennement exposée à divers facteurs climatiques qui l’agressent en hiver, sans compter les changements dans nos habitudes alimentaires en cette saison qui nous font manger plus gras et plus sucré. La flore cutanée, en plus de lutter contre la pollution, doit s’adapter à ce nouvel état. En effet, une inadaptation aux changements brusques et peu sains peut entraîner diverses pathologies : une poussée d’acné, d’eczéma ou d’urticaire, des tâches pigmentaires, de la déshydratation, l’accroissement des rides, entre autres. 

 

«Le vent froid et la baisse de l’humidité en hiver créent une diminution du sébum produit naturellement par la peau pour s’hydrater. C’est pour cela que nous devons lui apporter les soins adaptés même si nous avons une peau à tendance mixte. Car durant l’hiver notre peau est au ralenti et le film protecteur hydrolipidique s’altère. La protection n’est plus assurée avec, pour conséquence, une peau fragile et sensible», explique la dermatologue Gitanjali Petkar.

 

En hiver, poursuit notre interlocutrice, peu de zones sont exposées à part les mains, le visage, les lèvres qui sont, eux, rarement couverts. «Vous remarquerez automatiquement une déshydratation de la peau de ces zones qui se traduit souvent par des lèvres gercées, des mains sèches et des pieds fissurés. Vous remarquerez aussi l’écaillage de la peau qui est dû à la diminution du sébum.» Il faut donc hydrater et graisser ces zones comme le font les Tibétains… non pas avec du beurre de Yak certes mais avec des crèmes riches et hydratantes adaptées à votre type de peau. Sans oublier l’utilisation de sticks spécialement conçus pour hydrater les lèvres gercées.

 

Quant aux cellules mortes, un exfoliant est nécessaire afin de s’en débarrasser et ainsi faciliter l’absorption des crèmes hydratantes. Toutefois, une peau déjà fragilisée ne doit pas être agressée par des exfoliations trop régulières. Le mieux, c’est de le faire chaque deux jours.

 

L’hiver, il faut donc nourrir sa peau sans négliger un seul recoin. «Le cuir chevelu aussi a besoin d’être hydraté, sinon vous risquez d’avoir un excès de pellicules. Il est impératif de prendre soin de vos cheveux avec des shampooings et des soins adaptés, en plus d’utiliser un sèche-cheveux à température moyenne pour ne pas agresser le cuir chevelu», fait ressortir la dermatologue.

 

Mais le soin incontournable reste l’hydratation, qu’elle soit interne ou externe, qui est le premier geste anti-âge, selon la dermatologue. «Une hydratation maximale est primordiale pour apporter à la peau de quoi se fortifier et rester éclatante. Il faut donc boire au minimum 2,5 à 3 litres d’eau par jour, en sus de l’hydrater avec des lotions ou des crèmes pour sceller l’humidité dont la peau a besoin.» Boire beaucoup, c’est bien mais faites attention à la surconsommation de boissons chaudes durant la période hivernale. «Un excès de boissons chaudes peut entraîner une déshydratation. Donc, il est impératif d’en consommer avec modération et de privilégier de l’eau plate comme source d’hydratation interne. Mais il n’y a pas que les boissons chaudes qui causent le dessèchement de la peau. Les longues douches chaudes affectent tout autant l’épiderme.»

 

Donc, sous la douche ou dans votre bain, n’utilisez pas une eau trop chaude, celle-ci étant moins hydratante pour la peau. «Après la douche, séchez-vous soigneusement partout, sans frotter, mais en vous tamponnant avec la serviette et appliquez un lait hydratant corporel. Car un frottement avec les vêtements contribue aussi à assécher la peau du corps, tout comme le fait de garder une peau mouillée. Il faut aussi faire attention aux produits utilisés qui peuvent contribuer à assécher la peau, le mieux étant de privilégier ceux à base d’huile. Il ne faut pas sous-estimer les méfaits du soleil en hiver, donc une bonne protection solaire, à renouveler au minimum toutes les deux heures, est nécessaire», souligne notre intervenante.

 

La peau est également le reflet de notre mode de vie : abus d’alcool, de tabac, alimentation déséquilibrée à base de graisses saturées et insuffisante en bons gras… Avec comme résultat une poussée d’acné ou un dessèchement qui va favoriser l’apparition ou l’aggravation des rides. «En sus de boire de l’eau à volonté pour assurer une bonne hydratation, il faut consommer des légumes verts riches en acide folique qui est indispensable à la santé de la peau et des cheveux, des agrumes riches en vitamine C, des fruits de mer riches en iode, des poissons gras riches en oméga 3 tels que le saumon et la sardine, de l’huile de foie de morue, des avocats, de l’huile de coco pure afin de réduire l’inflammation interne et de promouvoir une peau en bonne santé.»

 

Comme la peau n’est pas une simple toile cirée, que l’on peut photoshopper à souhait, mais une enveloppe vivante, un organe à part entière, qui vit, avec ses périodes de bonheur et de souffrance, qui fait face aux changements de saisons, adoptez les bons gestes pour l’illuminer !

 


 

Bio express

 

Le Dr Gitanjali Petkar, dermatologue, est originaire de l’Inde et travaille au CIDP depuis plus de quatre ans en tant que chercheuse principale et experte médicale. Elle est détentrice d’un MBBS de l’Université de Poona et est titulaire d’un diplôme en dermatologie et d’un PG en Recherche clinique. Elle possède une vaste expérience dans les essais cosmétiques et a réalisé des études pour de nombreuses marques cosmétiques réputées. Ses domaines d’intérêt comprennent l’acné, le psoriasis, le vitiligo, la dermatite atopique, les soins anti-vieillissement et les dermatoses solaires. Elle connaît bien les Good Clinical Practices et d’autres aspects cruciaux de la recherche clinique tels que le processus de consentement, la rédaction de protocoles et de rapports et la pharmacovigilance. Elle est également impliquée dans des formations internes en dermatologie pour le groupe CIDP.