• Anjanita Mahadoo : Son rêve américain
  • Wilfried N’Sondé : littérature, esclavage et jeunesse
  • Trail – Gaël Aliphon : Un Mauricien sur le Mont Blanc
  • Shyama Goohee, accro au crochet
  • Polémique autour de la jetée de Trou-d’Eau-Douce
  • Un ado déguisé en collégienne dans un collège de filles : Le recteur de la Bambous SSS consigne une «precautionary measure»
  • Future Hope : L’éducation pour briser les codes
  • Yatin Varma : «Je suis pour un débat dépassionné sur la décriminalisation de l’homosexualité à Maurice»
  • Lutte contre l’acné : Quand l’alimentation entre en jeu
  • Hippisme 24e journée | Split The Breeze renverse les favoris

Simran : Kangana Ranaut fait son cinéma

Kangana Ranaut évolue aux côtés de Sohum Shah.

À la ville comme à l’écran. D’aucuns se demandent si, avec Simran, Kangana Ranaut joue son propre rôle. Dans ce film d’Hansal Mehta, réalisateur d’Aligarh et de Shahid, l’actrice incarne une adepte des jeux de hasard qui a un penchant pour l’alcool, qui fume et qui a connu plusieurs partenaires dans sa vie amoureuse. Ce qui diffère très peu du mode de vie de Kangana Ranaut elle-même.

 

À B-Town, elle alimente souvent les ragots pour son style de vie. La jeune femme n’hésite d’ailleurs pas à étaler sa vie privée sur la place publique. Elle a également avoué avoir eu, dans le passé, une liaison avec Hrithik Roshan – ce dernier dément – et Aditya Panscholi. Sans compter ses déclarations choc à la presse.

 

Dans Simran, l’actrice joue une jeune femme endettée jusqu’au cou, qui décide de cambrioler une banque pour éponger ses dettes. Sauf que tout ne se passera pas comme prévu…

 

En se mettant dans la peau de ce personnage, Kangana Ranaut, qui est récipiendaire de trois National Awards pour ses prestations dans Fashion, Queen et Tanu Weds Manu Returns, devrait encore faire parler d’elle. Dans Simran, elle est épaulée par Mark Justice, Siham Shah, Hiten Kumar, tous des débutants à Bollywood.

 

Un film à découvrir !