• Dans la cuisine de Hourushaa Dowlut
  • Rasika Shekar sera finalement à Réduit
  • Dans les mondes d’Anoucheka Gangabissoon
  • Khesavi et Meiyi : cap sur l’Amérique pour la cause féminine
  • Voyage bien-être au cœur de l’Aravalli Spa
  • E3 2018 : voilà les jeux de demain !
  • Jardin médicinal dans les écoles par l’APEDED : Silence, ça… guérit
  • Femmes pêcheurs, femmes courage
  • L’AFN Cup 2018 : Les regards braqués sur l’Olympique de Marseille
  • El Lita Gym : Honneur aux lauréates du «weight loss contest»

Quand les Mauriciens pleurent Sridevi

Sa seule présence dans un long-métrage était un gage de succès. Mais l’actrice, qui était considérée comme la version féminine d’Amitabh Bachchan, n’illuminera plus le cinéma indien. Mais elle continuera de briller dans le coeur de ses fans mauriciens.

Les légendes ne meurent pas... La mort de l’une des plus grandes icônes de Bollywood a choqué tout le gratin de B-Town mais aussi le monde entier. Sridevi est décédée le samedi 24 février dans sa chambre d’hôtel, à l’Emirates Towers. Elle y était pour assister à un mariage.

 

L’actrice, âgée de 54 ans et qui comptait 50 ans de carrière (elle avait débuté à l’âge de 4 ans), avec près de 300 films (en hindi, tamoul et télégou) à son actif, était sous l’influence de l’alcool au moment du drame. Elle aurait perdu l’équilibre et serait tombée dans la baignoire où elle s’est noyée.

 

Après l’autopsie, son corps a été rapatrié en Inde et le lendemain, à 15 heures, elle a eu droit à des obsèques nationales. Son époux, le réalisateur Boney Kapoor, ses deux filles, Jhanvi et Khushi, ainsi que toute la famille Kapoor, Anil et Sonam, étaient tous présents et très affectés par cette perte (voir hors-texte).

 

Son décès soudain laisse un grand vide dans le cœur de ses nombreux fans à travers le monde et Maurice n’est pas en reste. Reshma, qui réside à Curepipe, confie que la mort de Sridevi l’a bouleversée. «Dimanche matin, en apprenant qu’elle est morte, j’étais comme tétanisée. ça a été un choc pour moi.» La Curepipienne avoue être une grande admiratrice de Sridevi. Elle ne ratait jamais un de ses films, bien que l’actrice n’ait pas été très présente sur les écrans ces dernières années.

 

Rajesh se rappelle, lui, des débuts de l’actrice : «Je me souviens qu’elle avait joué le rôle d’une adolescente dans Julie. Quelques années plus tard, elle était l’actrice principale de Sadma et j’étais surpris par sa transformation.» Tout comme Reshma, il est un grand fan de l’actrice et a déjà vu Mom, le dernier film de Sridevi.

 

Rajesh avoue qu’il attend avec impatience la sortie de Zero, le prochain film de Shah Rukh Khan dans lequel elle a fait sa dernière apparition. L’épouse de Boney Kapoor, qui s’était absentée du grand écran pendant 15 ans pour s’occuper de ses deux filles, Jhanvi et Khushi, y fait une brève apparition aux côtés de King Khan. Elle avait pas mal de projets de films, comme English Vinglish 2.

 

Au cours de sa carrière, Sridevi, de son vrai nom Shree Amma Yanger Ayyapan, a travaillé aux côtés de plusieurs stars comme Rishi Kapoor (Chandni), Amitabh Bachchan (Khuda Gawah), Mithun Chakraborty (Guru), Jeetendra (Tohfa), Anil Kapoor (Mr India), Kamal Hassan (Sadma), Salman Khan (Chandramukhi), Shah Rukh Khan (Army) et Sanjay Dutt (Gumraah). L’actrice, qui est venue à Maurice à plusieurs reprises, a, au cours de sa longue carrière, pris des risques en jouant des rôles controversés comme dans Judaai où elle incarne une femme cupide qui vend son époux ou encore dans Jaalbaaz où elle incarne une droguée. Elle a également été critiquée, notamment après avoir épousé le réalisateur Boney Kapoor.

 

N’empêche, pour ses fans mauriciens, à l’instar d’Akhilesh, «Sridevi était une grande star. Ses films n’étaient jamais osés. Au contraire, elle a toujours joué dans des longs-métrages familiaux.» Malgré sa disparition, elle restera éternellement dans le cœur de ses milliers de fans.

 


 

Arjun et Jhanvi : des destins liés

 

Tout comme Arjun Kapoor qui a perdu sa mère Mona (la première épouse de Boney Kapoor) quelques mois avant qu’il ne débute dans Ishaqzaade, Jhanvi Kapoor a perdu sa mère avant la sortie de son premier film, Dhadak, le 20 juillet.

 

Des funérailles émouvantes

 

La dépouille de Sridevi est arrivée à Mumbai mardi soir et a été exposée à la chapelle ardente du Celebration Sports Club où la grande famille de Bollywood et Tollywood (Kamal Hassan, Venkatesh) ainsi que des hautes personnalités indiennes lui ont rendu un dernier hommage. Ses fans, par milliers, venus de différents coins de l’Inde, se sont également massés devant la chapelle pour dire adieu à leur icône.