• Angleterre vs Panama (16h aujourd’hui) : Southgate en route vers le glorieux passé
  • [A L'AFFICHE] MILF : Femmes mûres au bord de la crise de séduction
  • [A L'AFFICHE] Action ou vérité : Le jeu ou la mort
  • [A L'AFFICHE] Jurassic World : Fallen Kingdom | Des raisons de se laisser croquer
  • Sanju : Sanjay Dutt à coeur ouvert
  • Hippisme 13e journée | The Great One émerge
  • [EDITO] Éduquons nos enfants, protégeons nos petites filles !
  • Dans la cuisine de Hourushaa Dowlut
  • Rasika Shekar sera finalement à Réduit
  • Dans les mondes d’Anoucheka Gangabissoon

Oscars 2018 : Le sacre du film fantastique

Gary Oldman, Frances McDormand et Guillermo Del Toro, respectivement  meilleur acteur, meilleure actrice et meilleur réalisateur de cette soirée pétillante.

L’Académie a célébré, lundi dernier, le triomphe d’un long-métrage fantastique et d’autres films de genre, lors d’une cérémonie sans surprise mais qui a bien fait plaisir.

Guillermo Del Toro. Désormais, un nom qui inspire le respect d’un peu tout le monde : la communauté qui aime le cinéma fantastique (L’Échine du Diable, Le Labyrinthe de Pan), les fans de comic books (Blade 2, les deux Hellboy) et maintenant l’Académie des Oscars lors de sa 90e cérémonie qui s’est tenue tôt lundi au Dolby Theater de Los Angeles. Del Toro est parti avec les statuettes du meilleur film et du meilleur réalisateur pour La Forme de l’eau, qui nous raconte la romance entre une muette et un monstre aquatique. Le metteur en scène qui n’a pas manqué de parler de sa condition d’immigrant (il vient du Mexique, comme ses autres pairs oscarisés avant : Alfonso Cuarón et Alejandro Gonzáles Innáritu)

 

Le film de genre a en tout cas bien triomphé lors de cette 90e cérémonie. Outre La Forme de l’eau, on notera l’oscar du meilleur scénario original attribué à Get Out, film fantastique qui parle aussi beaucoup, à sa façon, de la question raciale aux États-Unis. Mentionnons également le film de science-fiction Blade Runner 2049, salué pour son aspect visuel de toute beauté. Le film de Denis Villeneuve obtient donc les oscars des meilleurs effets spéciaux et de la meilleure photographie.

 

Reste la soirée elle-même, divertissante, souvent belle (de jolies prestations musicales) mais sans surprise au niveau des récompenses, avec un Jimmy Kimmel qu’on a connu plus grinçant mais avec des petits moments bien rigolos, comme sa version «enfant» qui vient présenter les trois acteurs de Star Wars : les Derniers Jedi, ou le fameux moment où, accompagné de plusieurs stars (Gal Gadot, Guillermo Del Toro, Margot Robbie, entre autres), il a fait irruption dans une salle de cinéma à côté, créant l’euphorie auprès du public surpris.

 

Sans oublier bien sûr, toute la revendication féminine du moment, qui a culminé lorsque l’actrice Frances McDormand a reçu l’oscar de la meilleure actrice pour Three Billboards – Les Panneaux de la Vengeance. La géniale actrice a dit à toutes les autres nominées de la cérémonie de se lever, disant aux «personnes de pouvoir» de bien les regarder et de faire en sorte d’amener leurs projets et leurs histoires à l’écran.

 

Sinon, voici un peu le palmarès :

◗Meilleur film : La Forme de l’eau

◗ Meilleur réalisateur : Guillermo Del Toro pour La Forme de l’eau

◗ Meilleur acteur : Gary Oldman pour Les Heures sombres

◗ Meilleure actrice : Frances McDormand pour Three Billboards – Les Panneaux de la Vengeance

◗ Meilleur acteur dans un second rôle : Sam Rockwell pour Three Billboards – Les Panneaux de la Vengeance

◗ Meilleure actrice dans un second rôle : Alison Janney dans Moi, Tonya

◗ Meilleur film d’animation : Coco

◗Meilleur film étranger : Une femme fantastique