• Royal Kids : quand les enfants sortent du silence
  • Red Faction : Guerrilla Re-Mars-tered | Quand la destruction voit rouge
  • Anoushka Beegoo : rêves en fête !
  • Cité CIM, de nouvelles maisons pour un nouveau départ
  • Décès «suspect» d’un bébé en avril | Tariq Beekareea : «Nous avons perdu notre princesse par la faute de l’hôpital»
  • Dans l’univers très «girly» d’Emilia
  • Fayzal Ally Beegum : «On me taxe d’anti-patriote quand je dénonce les conditions de vie des travailleurs étrangers»
  • Initiative de CARES | Cours sur les droits du travail : l’indispensable savoir
  • Réfugiés de Saint-Malo : s’affamer pour un logement
  • Fermeture de deux shelters : la polémique fait rage

Le Musée des Merveilles : Destins croisés

Quand deux enfants se lancent à l’aventure…

Une autre belle trouvaille dans nos salles cette semaine avec ce fi lm, plus ou moins bien accueilli, au dernier Festival de Cannes. Il nous parle de l’aventure de deux enfants.

Deux époques, deux aventures. Tout d’abord, il y a Ben. Ce dernier va se lancer à la recherche de son père lorsqu’il découvre des choses dans les affaires de sa mère. Ensuite, il y a Rose. Qui, elle, va se lancer dans un voyage pour aller à la rencontre de son idole, une actrice. Les deux acteurs parcourent New York à deux époques différentes.

 

Ode à l’émerveillement et à l’aventure, Le Musée des Merveilles est une nouvelle adaptation du livre illustré de Brian Selznick, connu pour son fameux Hugo Cabret. En tout cas, le fi lm réalisé par Todd Haynes (Carol, Velvet Goldmine) prend forme grâce à la prestation de ses acteurs. Certes, on soulignera bien la présence de personnes connues comme Julianne Moore et Michelle Williams, mais le fi lm met en avant-plan deux jeunes acteurs : Oakes Fegley (le Peter de Peter et Eliott le dragon) et la toute mignonne Millicent Simmonds. Ils illuminent le film. En fait, les merveilles, c’est un peu ces deux-là, deux jeunes acteurs au cœur d’une histoire qui ne manquera pas de rebondissements, de secrets, bref, de merveilleux.