• Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière
  • Championnat du monde junior de Kick-Boxing : Warren Robertson, la fierté de ses proches
  • La Nonne : Maser fer per pe vini
  • Peppermint : Jennifer Garner est une «fam souper»
  • Braqueurs d’élite : Opération fond du lac
  • BlacKkKlansman : Ku Klux Noir
  • Suite au décès de sa belle-fille dans l’accident de La Prairie : L’appel à l’aide de Shirley pour ses petits-enfants
  • Hippisme 25e journée | King’s County réussit son pari

La belle affiche du festival Reggae DonnSa

Nkulee Dube

Et de huit pour la grand-messe du reggae qui revient en force cette année avec pas une mais plusieurs têtes d’affiche internationales, sans oublier celles d’ici. Le tout se tiendra le samedi 20 octobre au stade Anjalay, à partir de 18 heures. Ça promet ? Ça promet !

Anthony B

 

Back to the roots, comme dit l’adage. Ben oui, direction la Jamaïque pour aller à la rencontre d’Anthony B, qui est quand même l’un des artistes les plus en vogue en ce moment dans son pays et qui viendra faire un tour chez nous pour nous offrir sa version moderne de la musique jamaïcaine.  Avec une carrière qui prend son envol en 1996 avec son premier album Real Revolutionary, Anthony B trouve son inspiration dans la campagne jamaïcaine, loin des lieux comme Kingston. Pourtant, il puisera beaucoup dans les œuvres d’artistes comme Peter Toch et Marcus Garvey, ce qui ne l’empêchera pas de se faire un nom dans le dance hall, quand il ne tombe pas dans une musique plus roots.

 

Nkulee Dube

 

En 2004, feu son père était chez nous, faisant vibrer le stade de Réduit lors d’un concert mémorable. Cette fois, nous découvrirons la fille du grand Lucky Dube, du nom de Nkulee, qui reprend le flambeau musical de son papa. Disciple d’artistes tels que Lebo Mathosa et Ntando Bangani, la jeune femme pratique une musique qu’elle décrit comme du ethno ragga, où viennent aussi se greffer des éléments soul et jazz. Une vraie découverte qui s’annonce.

 

Ras Judah

 

Même si le nom peut porter à confusion, il n'y aura que des positive vibes. Venant de l’Afrique du Sud, voici un homme qui roule sa bosse artistique depuis plus de 20 ans et qui connaît bien les continents africain et européen ainsi que la Nouvelle-Zélande. Avec cinq albums studio à son actif, Ras Judah est aussi connu pour faire de belles choses avec le collectif de huit musiciens du nom de Culture Embassy, qui mélange folk, jazz, reggae et plein d’autres belles choses.  Un citoyen du monde musical comme on en voit peu…

 

Et les locaux !

 

Bien sûr, cette huitième édition ne va quand même pas oublier les fils du sol ! Donc, au programme local : Matrix, les OSB, Racine Seggae, Yenla Killa, The Prophecy, El Passi accompagné du groupe Les Mulaeo. Elle n’est pas belle la vie ?

 

Les billets !

 

C’est à partir du 25 août que les billets pour l’événement seront en vente, à Rs 400 et Rs 1 000 (VIP). Les points de vente sont : DJ Nitish (Rose-Hill), Dany Music (Port-Louis), Otentik Street Wear (Grand-Baie), Master Sound (Bambous), Dee Jay Music (Rose-Hill), Raja Music (Flacq), les magasins City Sport et dans le Rézô Otayô.