• Kaviraj Pather : «Les jeunes ont un rôle-clé à jouer dans le nouveau souffle que requiert notre pays»
  • Entraîneur d’athlétisme au Canada : La «sucess story» de Thiadeeren Ponambalum
  • Elle restitue 79 boulettes d’héroïne : les complices de la passeuse Sud-Africaine recherchés
  • Une adolescente perd son combat contre la leucémie : Le cri de douleur et de révolte des proches de Shristi, 15 ans
  • Hippisme 29e journée | Horse Guards démarre en trombe !
  • Astrid Nelsia : Un visage de la télé-réalité française sous le soleil mauricien
  • Rentrée parlementaire : l’opposition face à ses enjeux
  • Johnny Clegg : «Ma motivation est celle du partage»
  • Des dates démocratiques !
  • Un «Venom» galimatias

Jazzy Christophe : Mauritian musical boy in Boston

Une belle aventure américaine attend le jeune homme l’année prochaine.

Un peu comme Obélix, il est tombé dedans quand il était petit. Mais sa potion à lui, c’est la musique et ça lui réussit. L’adolescent a été sélectionné pour une bourse de cinq semaines à la prestigieuse université de Berklee, à Boston, aux USA. Paroles d’un gagnant.

Des semaines intenses. Et après, le sourire, la victoire. Jazzy Christophe (même son prénom le prédestine à la musique) n’a que 16 ans mais cet habitant de Roche-Bois a déjà un avenir musical des plus prometteurs. Du 8 au 25 juillet, il était à Perouz, en Italie, pour participer à des auditions musicales (chant et instruments de musique) avec, à la clé, une bourse de cinq semaines pour des études poussées à l’école de musique de Berklee, à Boston. Une initiative de la fondation Artis du Caudan Waterfront, avec l’Atelier Mo’Zar. Les autres jeunes de la fondation qui ont eu la chance de se rendre en Italie sont Chelsea Ing Seng, Deelan Marchand, Jérémy Augustin et Axel Hon Fat.

 

Quand on plonge un peu plus dans la vie de notre jeune musicien, on comprend mieux son destin. Car chez les Christophe, la musique fait partie de l’ADN ! Le papa Dan joue du saxo, l’oncle Curtis, de la batterie. Et le petit Jazzy, lui, pratique le saxo/alto, s’il vous plaît ! «C’est difficile d’expliquer comment la musique est devenue ma passion. La musique m’a choisi plutôt (rires). C’est venu tout naturellement», raconte-t-il.

 

À 8 ans, Jazzy intègre l’Atelier Mo’Zar et se découvre très vite des atomes crochus avec le saxophone. Dès lors, l’aventure commence : des années d’apprentissage, des concerts au Caudan, deux prestations à Madagascar, un grand moment à Cuba en début d’année. De sacrés souvenirs pour Jazzy.

 

Par contre, pour l’italiano adventuro, l’adolescent s’est senti plus à l’aise : «Oui, c’est vrai que c’était de super moments. Mais en Italie, j’ai surtout rencontré des jeunes de mon âge. La connexion et l’amitié se sont faites plus facilement», souligne Jazzy.  

 

Mais il y avait aussi du boulot : cours théoriques, tests sur l’oreille musicale, improvisation, jeu musical en groupe… Jazzy est passé par tout cela avec ses amis mauriciens. «Du très haut niveau», s’exclame-t-il.

 

Dimanche 22 juillet. 8h30. C’est la proclamation des résultats. Vous connaissez la suite du destin de notre jeune compatriote, étudiant en Grade 11 au BPS Fatima de Goodlands. «Je touche au rêve. Quand on a annoncé que j’étais parmi ceux choisis pour aller à Berklee, j’ai dû me contrôler, j’étais juste trop content. Depuis tout petit, tous ceux qui j’ai côtoyés m’ont parlé de Berklee et de son école de musique. Le trompettiste Philippe Thomas, l’un de nos profs à l’Atelier Mo’Zar, y est même allé et nous a dit tellement de bien dessus», nous confie ce fan de livres fantastiques.

 

En attendant l’année prochaine, notre Jazzy prend son saxo. Allez, une petite mélodie pour la belle route qui s’ouvre à lui.