• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Jacques Maunick et ses mille façons de nous surprendre en kreol

Sur la couverture, le fameux logo des Rolling Stones, populaire depuis leur Sticky Fingers de 1971, est bien visible. Mais détrompez-vous, Lalang péna lézo n’a rien d’un ouvrage sur le rock. Ce livre de Jacques Maunick propose 1 000 expressions et idiomes créoles, à découvrir et/ou à redécouvrir en kreol populaire (phonétique), kreol respectant la nouvelle graphie, français et anglais. Il a été lancé le jeudi 16 novembre au Hennessy Park Hotel. Vous saurez tout sur des expressions comme fronte kouma la gale 7 ans, letan margoz, lantre gratis sorti peyan et autres pension la braguette et tou fromaz gate ena so makatia rasi. Pour ne mentionner que celles-là

 

Lalang péna lézo, c’est aussi le nom de la chronique qu’anime Jacques Maunick chaque matin sur Radio One et où il nous fait découvrir des expressions bien de chez nous. L’auteur est catégorique : «C’est un patrimoine qui se perd ! (…) Il y en a qui disent même que le kreol morisien est vulgaire. Oui, on peut parler un kreol vulgaire. Mais on peut aussi être vulgaire en parlant le français et l’anglais !»   

 

Il lance aussi un appel aux journalistes radio et télé à «exploiter au mieux les expressions en kreol morisien» et aux Mauriciens en général à «ressusciter toutes ces expressions» pour qu’elles ne tombent pas dans l’oubli.  

 

Lalang Péna Lézo est en vente dans les librairies de l’île à Rs 500.