• Pourquoi je pars aux master class de la «Mauritius Cinema Week»
  • Joe Lesjongard, un «Deputy Speaker» surprise
  • Jeux Olympiques de la Jeunesse : Terence Saramandif entre dans l’histoire
  • Accusation d’abus sexuel sur un adolescent : Le Vatican interdit au père Moctee «tout contact avec des mineurs»
  • Poignardée par son époux : Viviane Louise, 53 ans, raconte l’enfer de la violence conjugale
  • Bousculons nos consciences…
  • Urvashi Gooriah : moi, Miss Mauritius…
  • Kaviraj Pather : «Les jeunes ont un rôle-clé à jouer dans le nouveau souffle que requiert notre pays»
  • Entraîneur d’athlétisme au Canada : La «sucess story» de Thiadeeren Ponambalum
  • Elle restitue 79 boulettes d’héroïne : les complices de la passeuse Sud-Africaine recherchés

The Guilty : Kidnappée téléphone flic

Ça doit être éreintant de bosser dans le service des appels de la police. C’est le cas du flic un peu fatigué de The Guilty. Sauf que ce dernier va vivre l’histoire de sa vie, lorsqu’il reçoit l’appel d’une femme apparemment kidnappée et qui lui donne des détails pour que la sortir de là. Sauf que le flic n’a qu’un téléphone et son cerveau pour voir le fin mot de ce cas difficile.…

 

C’est sur ce scénario malin que repose ce film danois très acclamé, qui réussit à faire fi de son petit budget pour nous inviter à un huis clos froid, qui mise quasiment tout sur son scénario. Scénario qui, comme vous le devinez, ne manque pas de rebondissements et renouvelle à chaque fois le suspense et la tension. Mais on n’en dira pas plus.

 

Si vous aimez le suspense, les twists et les histoires plutôt sombres, The Guilty s’impose comme un ride minimaliste mais remuant.