• Imteaz Rujab mortellement agressé en allant défendre sa cousine : Farzanah Bhukoo, au centre du drame, raconte l’horreur
  • Elle se hisse parmi les 12 finalistes de Miss World | Anne Murielle Ravina : «Le soutien des Mauriciens a été mon monteur»
  • Ligue des champions (6e journée) : Liverpool joue sa survie
  • Jacqueline Dalais : son «Feuilleté d’une vie» à savourer
  • Compensation salariale : les syndicats résignés, le patronat contrarié
  • Le bon sens de Bérenger
  • Laurence Camarasa : Vamos à la playa… du R. Beach Club !
  • Sortie de route mortelle pour Mario Ratna
  • Festival Kreol | Gustave de Commarmond des Seychelles : son rêve des îles unies
  • Colour for Change : Les nouvelles couleurs de Roche-Bois

The Guilty : Kidnappée téléphone flic

Ça doit être éreintant de bosser dans le service des appels de la police. C’est le cas du flic un peu fatigué de The Guilty. Sauf que ce dernier va vivre l’histoire de sa vie, lorsqu’il reçoit l’appel d’une femme apparemment kidnappée et qui lui donne des détails pour que la sortir de là. Sauf que le flic n’a qu’un téléphone et son cerveau pour voir le fin mot de ce cas difficile.…

 

C’est sur ce scénario malin que repose ce film danois très acclamé, qui réussit à faire fi de son petit budget pour nous inviter à un huis clos froid, qui mise quasiment tout sur son scénario. Scénario qui, comme vous le devinez, ne manque pas de rebondissements et renouvelle à chaque fois le suspense et la tension. Mais on n’en dira pas plus.

 

Si vous aimez le suspense, les twists et les histoires plutôt sombres, The Guilty s’impose comme un ride minimaliste mais remuant.