• Vinay Jugroop battu à mort à cause d’une cigarette : sa mère, dévastée, dénonce un acte de violence gratuite
  • Post-Jeux du Commonwealth : Roilya Ranaivosoa revendique un meilleur accompagnement
  • MMM : le temps des frustrations
  • Milaine Louis suspectée d’avoir tenté d’immoler sa fille | Le père de la fillette : « Je ferai tout pour lui donner une vie meilleure»
  • Deux belles-sœurs périssent dans un accident : l’impossible deuil des frères Peerthy
  • Fortes averses : pluie de détresse sur le pays
  • Game Night : Dans la folie de la nuit
  • Le jour de mon retour : Colin Firth prend le large
  • Omerta : Attention, danger !
  • Beyond the Clouds : Le lien fraternel mis en lumière

Eric Triton, vers de nouveaux horizons

Séance photo détendue pour bluesman très occupé…

Il a un agenda des plus chargés en ce moment. L’artiste préside le jury d’un concours musical ; il est sur le point de sortir un EP de cinq titres ; et fait ses valises pour une tournée réunionnaise et européenne. Mais il nous accorde quelques minutes, histoire de parler de ses engagements…

Il y a la guitare, la voix, le blues et bien plus… C’est que la vie est trépidante en ce moment pour Eric Triton. Le 11 mai, le bluesman va sortir un EP de cinq titres intitulé So Blues (trois morceaux avec voix et deux instrumentaux), au showroom d’Audi Zentrum, à Réduit. En outre, le musicien et chanteur préside le jury du concours Konpoz to lamizik qui se tiendra jusqu’en septembre (voir hors-texte), sans oublier une tournée avec trois dates à La Réunion en juin et en juillet, et pas moins de 18 dates en Europe, notamment en Allemagne, en France et en Espagne.

 

C’est tout un voyage physique et musical pour l’artiste. «Bien sûr, vous allez reconnaître mon style mais il y a aussi de l’évolution. Il y aura du blues mais je tends aussi vers un style que j’appelle l'afro-oriental. J’ai aussi pris un véritable plaisir, au fil du temps, à composer des morceaux instrumentaux. Sinon, je m’exprimerai toujours en kreol», confie le bluesman, un des derniers artistes mauriciens à avoir joué au Plaza avant sa fermeture en 2004.

 

L’EP So Blues aura aussi un caractère engagé, vu les sujets traités. «Certaines choses dans ce pays me rendent tristes. So Blues parlera, par exemple, de nos plages qui sont de moins en moins à nous, du malaise créole qui persiste ou encore de la violence contre les femmes», explique l’artiste.

 

En présidant le concours Konpoz to lamizik, Eric Triton aspire à faire connaître les talents mauriciens qui ne le sont pas. «Il faut aider les talents méconnus à se frayer un chemin, c’est ce qu’implique ce concours. Il y a maintenant des plateformes qui permettent aux musiciens de se faire une place dans le milieu.»

 

Dans le cadre du concours, toujours, notre interlocuteur dit accorder beaucoup d’importance aux textes qui devraient permettre, selon lui, de faire «avancer la vie à Maurice».

 


 

Compositeurs de musique en herbe, à vous de jouer !

 

Konpoz to lamizik. C’est l’intitulé du concours lancé jeudi dernier par le groupe Attitude et ses collaborateurs. Le jury sera composé d’Eric Triton (président), Jean-Marie Marrier, professeur de technique vocale, Stephan Jauffret-Rezannah, directeur du label Jorez Box, et Richard Candapa, chef d’animation au Coin de Mire Attitude.

 

Le concours se fera d’abord par une sélection, puis par une audition des finalistes devant le jury, avant de terminer par un concert filmé prévu pour septembre, lors duquel une dizaine de finalistes s’affronteront. Cinq candidats seront choisis et réuniront leurs titres sur une compilation. Le grand gagnant, lui, remportera le tournage du clip de sa chanson !

 

Pour vous inscrire, procédez aux étapes suivantes : allez sur le site Web konpoztolamizik.com, remplissez la fiche d’inscription et prenez le temps de bien lire les critères d’admission (âge, documents à soumettre, etc.). Vous pouvez aussi appeler au 5729 9080 pour plus d’infos.