• Pascal Tsin : Mon business autrement
  • Anoushka Shankar : en attendant mercredi
  • Kyokushinkai – All Asia Championship : Zakariyya Ozeer offre le bronze à Maurice
  • Un «Beautiful Cocktail» signé Curty Laviolette
  • Lari Napa Enn Labri : pour un «waouf» de solidarité
  • Ils dénoncent un policier et sont arrêtés pour vol | Les frères Hazemoth : «Il s’agit d’une injustice»
  • Arnaud Poulay : «Les Agaléens sont tous révoltés»
  • Décès de Mathieu Leveque, 14 ans, en classe : Tristesse et révolte d’un père en quête de vérité
  • Agnès Cateaux : oh my look !
  • Batti Gul Meter Chalu : Laissons entrer la lumière

Equalizer 2 : super Denzel le retour

L’acteur retrouve sa casquette violente de ‘Action Star’.

Action à l’horizon… encore ! Après Tom Cruise, c’est au tour de Denzel Washington de venir faire parler la poudre, dès ce mercredi 22 août, dans les salles de MCiné. Chaud devant et pan pan !

Rhoooo Robert !

 

Enfin, Denzel plutôt. En toute logique, Equalizer 2 est la suite du premier film, et ne va pas changer la donne au niveau de l’histoire (qui va s’avérer, soit dit en passant, un peu mince…) Donc, revoilà Robert, super homme de la mort, qui défend les gens qui pleurent, qui sont dans le besoin, etc… Bref, une espèce de Superman avec des fusils et autres outils. Sauf que dans ce second volet, il va connaître des situations qui vont le toucher personnellement, puisque des méchants vont s’attaquer à sa clique de façon violente. Et devinez quoi, il va contre-attaquer de façon encore plus musclée !

 

Rhoooo de l’action !

 

Eh oui, l’action est bien sûr au cœur de cette réalisation d’Antoine Fuqua, déjà responsable du premier volet (et aussi metteur en scène de Training Day, avec toujours Denzel). On notera un côté plus ambitieux à l’ensemble. Car là où le premier privilégiait les affrontements à coups de machines à percer et autres minuscules couteaux, on voit, dans Equalizer, notre super-héros Denzel prendre de plus gros flingues. Mais ne vous inquiétez pas pour autant, les combats avec des corps qui se prennent des raclées seront aussi de la partie, couteaux tranchants à l’appui !

 

Rhoooo (ou pas) de la violence

 

Bon, vous êtes prévenus, Equalizer 2 n’est pas du genre de film d’action avec accord parental souhaitable, comme le dernier Mission Impossible qui privilégiait plus les cascades impressionnantes que la tripaille. Non, dans Equalizer 2, on risque de voir plein de sang, plein de membres qui se cassent, plein de membres qui sont troués par des balles, bref, plein de membres malmenés avec des hommes qui crient et avec le visage de Denzel qui se raidit comme un lapo kabri. Pour public averti donc. Voilà, vous l’êtes.