• Lor To Larout : Quand le père Laurent Rivet fait résonner pop rock-séga, reggae et swing
  • La vie en bio
  • Maalaavi Raghoo, 2 ans, atteinte d’anémie aplastique sévère : Sa famille dans l’attente…
  • Nushrath Maghoo-Allgoo, tout en beauté
  • Transfert : Damien Balisson rejoint La Tamponnaise
  • Reconstruction mammaire : ce qu’il faut savoir…
  • Boxe – Championnats du Monde Jeunes : Hellène et Antalika défient l’élite mondiale
  • Le Marchand : un «one stop shop» signé Boris de Chazal
  • Rashid Edoo ou l’histoire d’un aveugle qui retrouve la vue
  • Saisie de cocaïne et de cannabis chez un jeune directeur à Flic-en-Flac : L’ADSU sur la piste de Patrice Rungasamy depuis une semaine

Épouse-moi mon pote : Vrai-faux couple gay

Un mariage blanc qui ne manquera pas de péripéties en tout genre.

Et si on était obligé de se marier avec son meilleur ami pour pouvoir vivre ? Bienvenue dans cette comédie française par les réalisateurs des deux Babysitting.

Pas de bol pour Yassine. Ce jeune étudiant marocain vient faire des études à Paris avec un visa d’étudiant. Or, il va rater son examen et perdre son visa. En situation irrégulière, le voilà contraint de faire un mariage blanc… avec son meilleur pote ! Mais ce n’est que le début, car un inspecteur doit s’assurer que Yassine s’est marié par amour. Et c’est le commencement de tout un cinéma…

 

Voici donc le premier fi lm réalisé par Tarek Boudali, qui joue aussi le rôle principal dans cette comédie aux côtés de son pote Philippe Lacheau, connu pour avoir mis en scène le fi lm à succès Babysitting et sa suite. Le duo est sur un terrain plus ou moins miné en essayant de nous faire rire avec une histoire de faux couple gay.

 

Épouse-moi mon pote est une comédie qui puise sa force dans des blagues clichés sur les homosexuels. De ce fait, tout dépendra de votre degré de tolérance vis-à-vis de ces petites blagues et de votre sensibilité vis-à-vis des homosexuels. Et puis, si cette comédie, fi nalement incisive, vous embête trop, vous avez tout à fait le droit de ne pas aller le voir.