• Mo sir
  • Le journal d’une vieille folle : intense «fam fouka»
  • Tour de Maurice 2018 : Gustav Basson abat la concurrence
  • Culturisme - Rodrigues : Le sacre de Gontrand Emilien Agathe
  • «Non» aux accords de pêche : au nom des baleines, des dauphins, des thons
  • Harry Mootoosamy : L’as des portraits
  • Championnat de Maurice Snooker : Une première nationale pour Salman Moosa
  • Vanessa Lindor, le spa de ses rêves
  • Menace de déportation | Arnaud Poulay : «Ce n’est pas mon combat mais celui de tous les Agaléens»
  • Appel à l’aide : Pour que Shahana puisse entendre…

«Black Panther» sort ses griffes

Les super-héros et les affrontements, sur un ton de Black Power, assurent un énorme succès au film.

Le film le plus attendu de ce début d’année est enfin dans nos salles. Le dernier-né des studios Marvel déchaîne les passions. En quelques points, voici ce qu’il vous faut savoir avant d’aller voir ce long-métrage.

Pour comprendre ce qui se passe dans Black Panther, il faut avoir vu Captain America : Civil War qui introduit pour la première fois le personnage du Marvel Cinematic Universe.

 

- Après les événements de Civil War, Black Panther, jeune homme musclé, beau et rempli d’agilité du nom de T’Challa, retourne au bercail : la toute-puissante nation africaine remplie de technologie, le Wakanda. Sur place, il devra reprendre le trône laissé par son père (voyez Civil War). Le problème : un ennemi bien décidé à mettre du désordre au Wakanda va se dresser sur son chemin. Vous devinez le reste.

 

- La nation du Wakanda n’existe pas. Vous n’avez qu’à consulter Google Maps.

 

- Black Panther n’est pas la suite du dessin animé Pink Panther.

 

- Kendrick Lamar signe les chansons du film. The Weekend collabore avec lui et c’est géant.

 

- Le casting est rempli de femmes fortes qui se disputent : Lupita Nyong’o, vu dans l’intense 12 Years a Slave, et Danai Gurira qui tranche des têtes «zombifiées» avec son sabre dans la série The Walking Dead.

 

- Forest Whitaker est dans tous les films en ce moment. Du coup, il est dans Black Panther aussi.

 

- Malgré le battage médiatique énorme autour de ce film pétri de black power (vision très positive et toute puissante de la communauté noire), n’oubliez pas qu’un autre super-héros noir de l’univers Marvel nous a offert des films mémorables : Blade le chasseur de vampires, popularisé par l’acteur Wesley Snipes.

 

- Et si vous voulez encore plein de black power, vous pouvez aller voir du côté de DC qui a sorti depuis peu les premiers épisodes de la série dédiée au personnage de Black Lightning. On vous prévient, ça peut paraître ridicule.

 

- Le réalisateur de Black Panther est un habitué des films qui mettent en scène la communauté noire. Tout d’abord avec Fruitvale Station, sur une rencontre entre un jeune Afro-Américain et des policiers dans un métro. Puis avec Creed qui nous plonge dans l’univers de Rocky. Ce dernier (toujours l’indétrônable Sylvester Stallone) va entraîner le fils boxeur du non moins boxeur Apollo Creed.

 

- Il y a deux hommes blancs dans Black Panther : les acteurs Andy Serkis et Martin Freeman, deux habitués des films mettant en scène la Terre du Milieu. Andy Serkis est le Gollum du Seigneur des Anneaux et Martin Freeman est Bilbo de la trilogie The Hobbit.  

 

- Armez-vous de patience devant les salles du MCiné, de longues files d’attente sont prévues. Envisagez d’aller prendre vos billets la veille !