• Triste fin pour Ruwaidah, mariée et enceinte à 13 ans
  • Mesure budgétaire : Passeport et nationalité «en vente» : pourquoi ça fait peur…
  • Angleterre vs Panama (16h aujourd’hui) : Southgate en route vers le glorieux passé
  • [A L'AFFICHE] MILF : Femmes mûres au bord de la crise de séduction
  • [A L'AFFICHE] Action ou vérité : Le jeu ou la mort
  • [A L'AFFICHE] Jurassic World : Fallen Kingdom | Des raisons de se laisser croquer
  • Sanju : Sanjay Dutt à coeur ouvert
  • Hippisme 13e journée | The Great One émerge
  • [EDITO] Éduquons nos enfants, protégeons nos petites filles !
  • Dans la cuisine de Hourushaa Dowlut

American Assassin : le jeune et le vieux flingueur

Les mains sur le revolver. Bref, un jeune agent et son mentor contre l’ennemi. C’est ce que nous propose American Assassin avec son histoire d’une jeune recrue (le beau gosse de la série Teen Wolf : Dylan O’Brien) de la CIA qui va suivre un entraînement intense avec un ancien super agent (le très présent Michael Keaton). Ensemble, ils vont devoir lutter contre Ghost, un mystérieux criminel qui menace de plonger le monde dans une nouvelle guerre nucléaire. 

 

Adaptation de la série de livres de l’écrivain Vince Flynn, centrés sur le personnage de Mitch Rapp, American Assassin ressemble beaucoup au film Jason Bourne. Avec tout d’abord une intrigue qui se veut complexe se déroulant aux quatre coins du monde, une action filmée nerveusement avec tout ce qu’il faut d’explosions et de combats mano à mano des plus excités et violents. Enfin, une recette qui a fait ses preuves et qui ne change pas ! Rien de bien mémorable et nouveau donc, mais assez pour satisfaire les amateurs du genre et du duo d’acteurs.