• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

Vacances scolaires : Le temps des réjouissances

Un moment tant attendu par les écoliers et les collégiens. Ils sont en vacances depuis quelques semaines et on les voit partout. Que ce soit dans les centres commerciaux, à la plage, au cinéma, ils enchaînent les sorties et les activités. Pas question pour eux de ne pas en profiter.

Du soleil, un temps resplendissant et de longues, très longues vacances à faire pâlir d’envie les plus grands. Dehors, ils sont des dizaines de milliers d’enfants et de jeunes à en profiter. Eh oui ! L’école est finie au moins jusqu’au 8 janvier. En attendant, dans les rues, à la plage, dans les centres commerciaux souffle, depuis quelques semaines, un air de vacances. Pour les écoliers et les collégiens, le glas ultime a sonné à la fin du mois d’octobre annonçant enfin le temps des vacances de fin d’année. Un moment attendu impatiemment par les petits et redouté par les parents qui doivent rivaliser d’idées pour occuper leurs enfants pendant près de trois mois. 

 

Ces derniers ont bien l’intention de s’amuser et de profiter au maximum de ces journées sans école, sans devoirs et sans leçons particulières. Bref, aucune contrainte à l’horizon jusqu’à début 2018. Pendant ces vacances, tout ou presque est permis. Certains préfèrent se réveiller à pas d’heure (après tout, ce sont les vacances non ?) et rester vautrés dans le canapé à regarder des films toute la journée (pourquoi pas ?). D’autres, au contraire, maximisent ce temps en dénichant un petit job, histoire de se faire un peu d’argent de poche pour les fêtes de fin d’année. Pour les adolescents les plus fêtards, par contre, c’est sortie sur sortie. Cinéma, resto, shopping, plage, activités en groupe, les animations pour s’occuper et passer du bon temps ne manquent pas.  

 

Pour les plus petits, c’est une autre paire de manches qui rime souvent avec casse-tête pour les parents qui travaillent et qui n’ont personne pour garder leurs bambins. Si quelques-uns décident de faire appel aux colonies de vacances, d’autres préfèrent s'octroyer quelques jours de congé pour pouvoir s’occuper de leurs enfants et passer des moments de détente ensemble. 

 

C’est le cas de Fezia Hisaund, la maman de Yumna, 8 ans. Le mercredi 10 octobre, ce sont d’ailleurs toutes les femmes de la famille Hisaund qui ont organisé une sortie pour les enfants et elles au Jardin de Pamplemousses. Le temps d’un pique-nique, le groupe s’est installé au cœur du jardin botanique laissant Yumna et ses cousins, Kawthur et Afia, 8 ans, et Shaba, 7 ans, courir au milieu des arbres endémiques, regarder les poissons et les tortues et s’amuser ensemble. Pendant cette période, les sorties en famille sont privilégiées chez les Hisaund. D’ailleurs, il devrait y en avoir plusieurs dans les semaines à venir. «Nous irons visiter la famille, passer des journées à la plage, faire des pique-niques, camper, nous promener quoi», lance la maman de Shaba. 

 

Ce jour-là, Sarika Gobardhan et les siens ont aussi opté pour une sortie en famille. C’est en petit groupe qu’ils se sont rendus au Bagatelle Shopping Mall pour flâner dans les magasins. Le mercredi, dit-elle, est son jour de congé de la semaine et elle le met à profit. «C’est important pour moi de passer du temps avec mes enfants. Comme je ne travaille pas le mercredi, on en profite pour sortir et s’amuser un peu», souligne cette maman. Mais Krittika, 16 ans, appareil photo autour du cou, est bien plus occupée à prendre la pose avec sa cousine dans chaque recoin du centre commercial. «Notre programme à nous, c’est faire des photoshoots. On aime prendre des photos de nous partout pour ensuite les poster sur Facebook», lance-t-elle amusée. 

 

«Trop court»

 

Pendant les vacances, Harsh, 12 ans, le petit frère, préfère, lui, regarder la télé et jouer au foot avec ses amis. Si les parents trouvent souvent que les congés scolaires de fin d’année sont trop longs, leur progéniture n’est pas de cet avis. «Au contraire, c’est trop court», s’insurge la jeune fille entre deux prises. 

 

Ce moment, ils l’attendent depuis longtemps et estiment le mériter, surtout après les examens de fin d’année. Yukta, 10 ans, et Nishka Mohitram, 15 ans, en savent quelque chose. Après les examens de la PSAC pour la petite et ceux du SC pour la plus grande, pas question de lésiner sur les moyens pour se détendre et profiter des vacances. «C’est du repos bien mérité. Les examens étaient faciles et je suis très confiante mais les vacances, c’est trop bien», lance Yukta sous le regard de son père qui les accompagne pour une journée shopping. «En décembre, il y a trois anniversaires dans notre famille, on cherche déjà des cadeaux. Il y a aussi les fêtes qui arrivent, donc on préfère s’y prendre tôt et trouver des idées cadeaux dès maintenant», confie Nishka. 

 

Si durant le troisième trimestre, les deux sœurs, qui pratiquent le badminton et le tir-à-l’arc, ont dû mettre un frein à leurs activités sportives pour mieux se préparer et se concentrer sur les examens, les vacances signifient aussi qu’elles pourront laisser libre cours à leur passion pour le sport. Et ce n’est pas tout ! Bientôt, lance Nishka, elles s’envoleront pour Cape Town, en Afrique du Sud, pour des vacances en famille. Un moment qu’elles attendent avec impatience et dont elles comptent savourer chaque instant avant de reprendre le chemin de l’école. 

 

 

Spécial vacances

 

Le plein d’activités

 

Chaque année, le ministère de la Jeunesse et des sports organise une pléiade d’activités adressées aux écoliers et aux étudiants en vacances. Il y a d’abord le programme, Zen dan Z’Art, dont l’objectif est de permettre aux jeunes de développer de nouveaux talents à travers l’art. Le deuxième programme est le Carrefour des Jeunes, un séminaire résidentiel qui a pour objectif d’inculquer
valeurs, discipline et sens de respect aux jeunes. 

 

Zen dan Z’Art

 

Exprime to misicalite (chant, slam, poème) : mardi 14 novembre, Tamarin YC 

Atelier sculpture : mardi 21-mercredi 22 novembre, Centre Créativité, Mahébourg 

Atelier Danse «Zigile» : dimanche 10 décembre, Queen Elizabeth College 

Atelier peinture «Tag-li» : vendredi 15 décembre, Super U Flacq 

 

Carrefour des Jeunes 

 

Camp 1 : 15, 16 et 17 novembre 

Camp 2 : 05, 06, 07 décembre 

Lieu : Pointe Jérome Residential Training Centre 

Nombre de participants : 40 par camp 

Activités prévues : initiation au théâtre, découverte des techniques créatives, drill, initiation au self-defense, public speaking, danse, chant et jeu de camps, sessions de causerie sur la discipline et le respect.