• Jean-Philippe Lebon : Moi, Mauricien et militaire dans la Légion étrangère
  • Shotokan : le JKAM passe à la vitesse supérieure
  • Après un jour d’hospitalisation : Un jeune tatoueur succombe à ses blessures
  • Ujwantee Fekna tuée dans une collision à Piton : Ses enfants réclame la vérité sur les circonstances du drame
  • NRJ Maurice : une arrivée dans la polémique
  • Stéphane Huët : «Le label “I love” témoigne du soutien d’une entreprise aux droits humains»
  • Jean-Pierre, 55 ans, meurt après une agression | Michel Appavou : «Mon fils a connu une fin atroce»
  • Vol audacieux de bijoux | Le policier Agathe : «Comment j’ai arrêté Bimla Ramloll»
  • Fans Voice | Jessy la Madrilène vs Nadiim le Red : deux Mauriciens chez les finalistes
  • Ligue des Champions : Quand le Gegenpress de Klopp conduit à la finale

Un «traffic playground» pour sensibiliser les enfants sur la securité routière

Angelina, Riddhi et Janvi se disent motivées à continuer la sensibilisation à la sécurité routière.

L’école primaire Permal Soobrayen de Souillac veut inculquer aux plus jeunes les bons gestes à adopter sur nos routes.

L’hectacombe continue ! Nous sommes au 5e mois de l’année et nous comptons déjà 69 morts sur nos routes. Pour contrer cette tendance, on peut désormais compter sur des jeunes qui veulent apporter leur pierre à l’édifice et sensibiliser à la sécurité routière.

 

Fezer lor volan, lenfer divan ! C’est le slogan qui s’est démarqué lors du concours de slogan entourant la sécurité routière, organisé par Vivo Energy Mauritius. Il est 13h30 lorsque nous pénétrons la cour de l’école primaire Permal Soobrayen, à Souillac. Des rires au loin démontrent que la bonne humeur est au rendez-vous. Nous allons à la rencontre de trois petites têtes pensantes qui ont imaginé ce slogan, primé au niveau national.

 

Un tantinet timides mais souriantes, Angelina Derivière, Janvi Dharseedurga et Riddhi Bissimbhur s’avancent vers nous d’un pas hésitant. À 10 ans, ces trois petites demoiselles ont fait honneur à leur école en réalisant le slogan. «Pour nous, c’était un devoir de trouver un slogan qui parle aux autres. Car malgré notre jeune âge, nous sommes concernées par le nombre de morts sur nos routes et nous réalisons que la route est devenue meurtrière par nos mauvais comportements. C’est pour cela que nous avons choisi ce slogan», confient les gagnantes.

 

Grâce à cette victoire, l’école gouvernementale est désormais dotée d’un Children’s traffic playground – un circuit automobile pour enfants. «Cette installation fait suite au projet de revalorisation scolaire qui découle du slogan Fezer lor volan, lenfer divan ! Le circuit reproduit des conditions réalistes de la circulation dans une démarche éducative et ludique. Il permet à l’enfant d’interagir avec les autres sur la sécurité routière et d’adopter les bons comportements. L’école reste le meilleur endroit pour apprendre et pour nous, éducateurs, c’est de notre devoir d’éduquer nos jeunes en ce sens», fait ressortir Naguib Ramjean, le maître d’école de l’établissement.

 

«Nous sommes fières que notre slogan ait pu permettre à l’école de bénéficier d’un mini traffic playground. Car la sécurité routière nous concerne tous», confie Janvi Dharseedurga, élève en Grade 5. Riddhi Bissimbhur, quant à elle, met l’accent sur l’importance de sensibiliser les plus jeunes : «Le circuit automobile de l’école nous permettra de pratiquer au quotidien, tout en jouant dans un lieu sécurisé, les bons gestes à adopter sur nos routes.» «C’est une bonne chose que l’école entière bénéficie d’un tel projet car nous ne voulons plus de mort sur nos routes», souligne, pour sa part, Angelina Derivière.