• Dans la cuisine de Hourushaa Dowlut
  • Rasika Shekar sera finalement à Réduit
  • Dans les mondes d’Anoucheka Gangabissoon
  • Khesavi et Meiyi : cap sur l’Amérique pour la cause féminine
  • Voyage bien-être au cœur de l’Aravalli Spa
  • E3 2018 : voilà les jeux de demain !
  • Jardin médicinal dans les écoles par l’APEDED : Silence, ça… guérit
  • Femmes pêcheurs, femmes courage
  • L’AFN Cup 2018 : Les regards braqués sur l’Olympique de Marseille
  • El Lita Gym : Honneur aux lauréates du «weight loss contest»

Promenade Roland Armand : 270 Lavwa lance son Environmental Impact Assessment

Selven et Adi persévèrent dans leur lutte pour sauver la promenade.

Il persévère ! Car même si l’heure des adieux a sonné pour la promenade Roland Armand afin de faire de la place au Metro Express, le collectif 270 Lavwa ne baisse pas les bras. Il est venu de l’avant avec une ébauche de son Environmental Impact Assessment, afin de faire prendre conscience de l’impact de la destruction de la promenade sur l’environnement. «Ce n’est pas une question d’arbre seulement mais aussi d’équilibre environnemental. Détruire cette promenade, même pour en construire une autre ailleurs, n’est pas bénéfique pour la ville», souligne Adi Teelock, porte-parole de 270 Lavwa.

 

 

Le collectif souhaite aussi rappeler aux autorités mauriciennes que l’île a signé pour la vision 2030 de Maurice île durable. «La destruction massive des arbres n’est pas conforme à la vision 2030. C’est pour cela qu’aujourd’hui nous mobilisons les citoyens des villes sœurs et demandons la suspension des travaux. Car nous ne sommes pas contre le développement mais nous voulons d’une win-win situation», a fait ressortir Selven, autre porte-parole du collectif. Les membres de 270 Lavwa ainsi que les habitants de la région souhaitent que les autorités prennent en compte les suggestions des habitants pour que le projet Metro Express puisse voir le jour sans la destruction de la promenade.