• Goûte à Tout : Une émission «siro disik»
  • Zwe nou lamizik veut «Kraze»
  • Jay Bhunjun Memorial Challenge Cup : AS Malherbes fait un malheur
  • Combat contre la drogue : Irna Sameeraz Jafferbeg veut maintenir la pression
  • Jason Jean Pierre, l’amuseur de «Facebook»
  • Blanchiment d’argent allégué : La commission anticorruption cible les complices du caïd Veeren
  • Baz’Art Kreasion : Sur le chemin de l’autonomie
  • Agression mortelle de Farook Chaumun : Les enquêteurs n’écartent aucune thèse
  • Rallye Automobile : Les bolides à l’assaut de Curepipe
  • Avi : «J’ai peur pour mon bébé»

Marie Noëlle Anodin : la fin d’un calvaire en Angleterre

Marie Noelle Anodin, son fils Laval Nallacouty et Me Bushan Deepchand.

Terminé ! Elle peut enfin tourner la page après avoir vécu des moments très difficiles. L’histoire de Marie Noëlle Anodin a beaucoup interpellé dans le courant de la semaine. L’avocat de cette dame, Me Bushan Deepchand, accompagné du fils de celle-ci, Laval Nallacouty, a animé un point de presse, jeudi dernier, pour raconter cette histoire : la mère de 83 ans avait été arnaquée et séquestrée par des Mauriciens depuis 2016.

 

Ces derniers lui auraient escroqué la somme de Rs 2,7 millions et sa maison – une grande demeure qu’elle a héritée de son défunt mari, un Londonien – a été vendue pour 300 000 livres. Les quatre malfrats ont été arrêtés, en août et novembre 2017. Après une longue bataille juridique depuis 2016 et des examens médicaux, Marie Noëlle Anodin a pu rentrer à l’île Maurice, le 29 avril, avec son fils. Ce dernier devait d’ailleurs nous déclarer hier, samedi 5 mai, «qu’elle se porte très bien et qu’elle se remet petit à petit de tout ce qui s’est passé.» 

 

Laval Nallacouty a en tout cas mené une vraie bataille pour revoir sa mère. En 2016, il lance un appel pour retrouver sa mère qui vit en Angleterre depuis 50 ans et dont il n’a plus de nouvelles. C’est alors qu’il tombe sur Me Bushan Deepchand, alors de passage à Maurice (l’avocat travaille à Londres). L’avocat propose d’aider Laval et ensemble, ils entament des recherches. Et découvrent toute l’histoire.

 

L’affaire est finalement portée à la Cour de Protection, en Angleterre, fin 2016. Et après plusieurs mois, un jugement détermine que Marie-Noelle Anodin souffre d’incapacité mentale et qu’elle devra vivre avec son fils. Ici, des démarches sont déjà entamées pour que Laval devienne son legal guardian.

 

Lors du point de presse, Me Bushan Deepchand devait aussi faire ressortir qu’il y a plusieurs cas comme celui de Marie-Noëlle Anodin, et que les personnes âgées et vulnérables sont la cible de ces personnes malintentionnées. Il rajoutera aussi que «plusieurs Mauriciens vivent dans des situations illégales, alors qu’il existe des solutions pour régulariser leur situation.»