• Keshava Appadoo, fauché mortellement à 27 ans | Tanuja : «C’est horrible de perdre un second fils tragiquement»
  • Salaire minimum : Les syndicats applaudissent le gouvernement
  • Lorianne Nadal : Une International Beauty Queen
  • #POURCEUXQUIRESTENT | Carenne Mikale-Legrand : Au nom de son frère Christian
  • Ajegee Vythilingum : «Ma belle histoire d’amitié avec Johnny Halliday»
  • Fukrey Returns : Quatre idiots face à une femme bandit
  • Le Musée des Merveilles : Destins croisés
  • Coco : le guitar hero morbide
  • Nouvelle force ou épiphénomène ?
  • COSAFA U-20 Challenge Cup : Jason Ferré désigné capitaine

La bibliothèque de l’UoM à l’ère du numérique

S’ouvrir sur le monde et promouvoir le développement culturel et social. C’est l’objectif derrière la mise sur pied de l’e-library de l’Université de Maurice. Le lancement a eu lieu le 7 novembre. «Il était impératif de nous mettre à l’ère de la nouvelle technologie. L’e-library est un mustdans toutes les institutions qui se veulent modernes et nous avons une bibliothèque avec une richesse inestimable que nous devons ouvrir au monde», explique Dhanjay Jhurry, vice-chancelier de l’Université de Maurice.

 

Tout a été pensé afin de rendre le site plus fluide et facile d’accès. «Il suffit d’aller sur notre page, www.uom.ac.mu, et de s’y inscrire. Il y a un frais d’accès à régulariser par carte bancaire pour les non-adhérents à l’université et les intéressés peuvent naviguer à leur guise dans l’e-library.» Celle-ci est accessible 24h/24, qu’importe l’endroit où vous vous trouvez. «Nous voulons que l’accessibilité à la connaissance et au savoir soit à la portée de tous. Nous devons avancer vers le monde du numérique pour pouvoir être une université capable de se positionner sur le marché international», souligne notre interlocuteur.«L’UoM ne peut rester à l’écart du développement. C’est pour cela que nous voulons utiliser à bon escient l’appui significatif de l’État dans l’avancement de nos projets et promouvoir le knowledge hub

 

Le nouveau management de l’établissement, en poste depuis huit mois, se dit prêt à relever d’autres défis, toujours dans l’optique d’innover, de s’ouvrir sur le monde et de promouvoir le développement culturel et social.