• Triste fin pour Ruwaidah, mariée et enceinte à 13 ans
  • Mesure budgétaire : Passeport et nationalité «en vente» : pourquoi ça fait peur…
  • Angleterre vs Panama (16h aujourd’hui) : Southgate en route vers le glorieux passé
  • [A L'AFFICHE] MILF : Femmes mûres au bord de la crise de séduction
  • [A L'AFFICHE] Action ou vérité : Le jeu ou la mort
  • [A L'AFFICHE] Jurassic World : Fallen Kingdom | Des raisons de se laisser croquer
  • Sanju : Sanjay Dutt à coeur ouvert
  • Hippisme 13e journée | The Great One émerge
  • [EDITO] Éduquons nos enfants, protégeons nos petites filles !
  • Dans la cuisine de Hourushaa Dowlut

Axe Maurice-Madagascar : Rs 515 m de drogue saisies et trois Mauriciens arrêtés

Leratz, Avoula et Plaiche étaient surveillés par les autorités douanières depuis mars 2018.

Ils avaient en leur possession 80 kg de cannabis, 35 kg de haschisch et 383 kg d’héroïne, dont la valeur marchande s’élève à Rs 515 millions. Et se trouvaient à bord d’un taxi-brousse qui se dirigeait vers Nosy Be, une île située au nord-ouest de Madagascar, où ils avaient prévu de prendre un navire à destination de Maurice avec leur marchandise, destinée à la revente. Mais ils n’ont pu mettre leur plan à exécution car ils ont été contrôlés par des officiers de la douane sur la route RN2, à Manjakandriana, le jeudi 7 juin.

 

Ces neuf présumés trafiquants ont été arrêtés pour trafic de drogue et parmi eux se trouvent trois Mauriciens : Jules Roddy Avoula, 38 ans, Marc David Plaiche, 22 ans, et Madochee Jeremy Leratz, 44 ans, domiciliés à Plaine-Verte, Roche-Bois et Baie-du-Tombeau respectivement. Leurs déplacements étaient surveillés de près par les autorités douanières de Maurice, de Madagascar et de l’île de la Réunion depuis mars 2018.

 

D’après nos renseignements, le suspect Leratz, qui opère comme skipper, était connu des services de police locaux. Il avait déjà été interrogé après que son embarcation avait échoué au large de Madagascar le 20 septembre 2016 suite à une panne de moteur. Il avait déclaré aux enquêteurs que les huit autres passagers de l’embarcation et lui faisaient une partie de pêche de plusieurs jours. Mais les policiers n’avaient pas mordu à l’hameçon, ayant obtenu des renseignements selon lesquels il transportait une importante quantité de drogue à bord pour le réseau de Curly Chowrimootoo – qui purge actuellement une lourde peine pour trafic de drogue – et qu’il l’aurait balancée en mer lors de la panne. L’Independant Commission Against Corruption (ICAC) avait même ouvert une enquête en ce sens.

 

Les enquêteurs estiment que l’importante quantité de drogue saisie jeudi dernier allait être distribuée aux trafiquants alimentant les faubourgs de la capitale.